Alim Le Tanneur - T2 : Le Vent de l’exil - par Lupano, Augustin & Penloup - Delcourt

6 avril 2006 0 commentaire
  • Pas de trolls ou de dragons dans cette série que l'on pourrait qualifier de "fantasy à l'orientale". Par contre, les ingrédients du genre sont bien là : la quête, le voyage initiatique, le fanatisme religieux...

Poursuivis par les forces impériales menées par le redoutable Torq Djihid, Alim et sa famille se sont réfugiés dans les montagnes du nord. Pendant ce temps à Brahmalem, le pouvoir théocratique se fissure sous l’impulsion de Khelob le victimaire.

Alim le tanneur est le type même du héros aventurier malgré lui. Pour ce deuxième tome, Wilfried Lupano emmène son personnage dans un paisible village d’éleveur où le bonheur semble si simple. À Alim, il oppose l’empire de Jésameth, symbole du pouvoir et d’un prosélytisme barbare et aveugle. Le scénariste s’attaque au religieux manipulateur et despotique. L’ensemble est plutôt bien ficelé. Le seul petit reproche sera sur le "radeau" qui fait immanquablement penser à l’épisode de Thorgal au pays de Qâ.

Le trait de Virginie Augustin illustre tout en finesse ces thématiques assez sombres. Une certaine douceur graphique est présente tout au long de l’album, même dans les scènes de violence. Impression renforcée par la mise en couleur de la dessinatrice épaulée par Geneviève Penloup.

Cette première édition comporte 8 pages sur le processus créatif des illustrations de couverture pour les deux premiers épisodes [1].

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre sur Internet

[1le tome 1 est réédité avec une nouvelle couverture, l’ancienne ayant été jugée un peu trop sinistre.

  Un commentaire ?