Alyssa, T. 3 : La Théorie de l’attraction - Par Isabelle Bauthian & Rebecca Morse - Soleil

29 mars 2016 0
  • Alyssa part en excursion scolaire avec ses amies auxquelles elle tente toujours de cacher son prodigieux QI. Mais amitié et amour s’invitent au bal pour bouleverser la donne. Une excellente série, qui joue adroitement de son angle d’attaque pour décrire le monde de l’adolescence en contournant les clichés.

Si vous n’avez pas (encore) lu notre présentation du premier tome d’Alyssa, sachez que ce n’est pas drôle d’être la première de la classe et que notre jeune surdouée en a ras-le-bol d’être l’extraterrestre de service. Alyssa a donc décidé de dissimuler son intelligence établie à 160 de QI.

Pour mener une vie normale, elle fait semblant d’être une ado branchée, car c’est le prix à payer pour avoir des amis ! Mais évidemment, ce n’est pas toujours facile d’avoir une identité secrète et de cacher qu’on connaît Kant sur le bout des doigts et que l’on passe son temps à disséquer les comportements sociaux de ses amis en les confrontant à la rigueur de ses analyses scientifiques.

Alyssa, T. 3 : La Théorie de l'attraction - Par Isabelle Bauthian & Rebecca Morse - Soleil

L’angle de cette jeune génie de 11 ans qui se force à se mettre au niveau d’une classe de lycée permet d’évoquer bien des travers de notre société : les préoccupations et futilités des jeunes filles (et garçons), les difficultés de la vie familiale, l’isolement du jeune au look contesté, etc.

Bien entendu, ce qui fait la force de la série, c’est le contraste entre les réflexions analytiques d’Alyssa et sa volonté de socialiser en paraissant « normale » dans un univers dont le sens des valeurs laisse parfois pantois. Humour et prise de recul sont au rendez-vous, d’autant plus que l’aspect authentique des relations humaines se nourrit des réactions des lecteurs aux hauts potentiels intellectuels, via des courriers à la scénariste Isabelle Bauthian.

Le dessin de Rebecca Morse compte pour beaucoup dans la réussite de la série. Elle parvient à doter chaque jeune fille d’un profil réaliste en contournant les clichés. De plus, la fraîcheur de son graphisme s’habille d’une grande lisibilité en dépit des pavés de texte copieux écrits par sa scénariste.

Après deux tomes, la série évolue encore dans ce troisième tome. Plutôt que de rabâcher encore à propos de la différence qui sépare la surdouée de ses amies, nos auteures profitent du départ de la classe en voyage scolaire pour bouleverser encore les petites habitudes du groupe.

Pas mal de surprises sont au rendez-vous pour cette série qui, comme Les Nombrils, ose se réinventer. Coup de cœur pour un album à conseiller autant aux enfants qu’aux parents, et qui peut servir de moyen de médiation pour des échanges intergénérationnels !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire notre chronique du premier tome Alysa a un QI de génie

D’Alyssa, commander :
- Le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC
- Le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC
- Le tome 3 chez Amazon ou à la FNAC

Toutes les illustrations sont © Éditions Soleil, 2015 – Bauthian,Morse

  Un commentaire ?