Amère patrie, T.2 - Par Blier & Lax - Dupuis

20 décembre 2011 1 commentaire
  • Deuxième et dernier volet de cette chronique de guerre pas comme les autres : on y évoque le rôle des "tirailleurs" : des enrôlés de force dans la défense de la puissance coloniale. Plaisant mais un peu trop manichéen.

Malheur à Jean Gadoix, paysan de province... Sa jolie fiancée, bravant les interdictions, parvient à le rejoindre au beau milieu de la Guerre des tranchées. Le caporal qui dirige les troupes a bien du mal à endiguer sa jalousie. Alors que les combats continuent à faire rage, il met en place un piège destiné à se débarrasser du pauvre Gadoix... Accusé de désertion, le soldat est condamné à mort...

En mêlant une intrigue sentimentale et familiale assez classique (jalousie, crime et réparation) à la situation des combattants français de la guerre 1914-1918, Lax réussit comme scénariste un diptyque relativement convaincant. Les scènes illustrant le rôle des troupes venues d’Afrique apportent un éclairage inédit sur le conflit. Cependant, dans ce second volume, elles n’occupent pas une place très importante. Le récit se poursuit jusqu’aux années 1930, et on peut suivre le combat de la femme de Gadoix et de son fils contre les mensonges de l’armée.

Amère patrie, T.2 - Par Blier & Lax - Dupuis
Amère patrie par Blier Lax © Dupuis 2011

Un peu excessive, la part accusatrice d’Amère Patrie nuit à la cohérence de l’histoire, sans pour autant la rendre indigeste. Un gage de séduction pour le grand public, de même que le dessin clair et élégant de Blier, enrichi en brillance par les couleurs de Meephe Versaevel, plutôt tranchées, si l’on peut dire dans un tel contexte historique...

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :