Amour, passion et CX diesel, Saison 3 - Par James, BenGrrr & Fabcaro - Fluide Glacial

13 mai 2014 2 commentaires
  • Ce troisième opus clôt la trilogie en apothéose. Entre critique sociétale, chasse aux préjugés et relations familiales vues par le petit bout de la lunette, les auteurs rivalisent de peps et d'humour pour nous en faire voir de tous les couleurs. Un régal !

Après bien des péripéties, on retrouve notre famille se disputant toujours l’héritage alors que leur vieux père paternel entame la dernière ligne droite vers le trépas. Tous sont revenus pour se montrer sous leur plus beau jour : le fils DJ et sa femme qui couche avec son beau-frère, la fille mal dans sa peau et son mari alcoolique et au chômage, le fils noir et homosexuel fruit d’une relation passagère. Tous ne rêvent qu’au trésor familial : la CX Diesel.

Alors que ce beau monde est obligé de vivre en étroite proximité, les relations se tendent et se distendent pour le bonheur de nos zygomatiques. Baby-sitter et autres pièces rapportées se demandent comment vivre au milieu de cette bande de zigotos. Finalement, le seul qui semble avoir toute sa tête, c’est le paternel Alzheimer !

Amour, passion et CX diesel, Saison 3 - Par James, BenGrrr & Fabcaro - Fluide Glacial

James, BenGrrr & Fabcaro reviennent pour un troisième tome de leur série aussi hilarante que grinçante. Parodiant les séries télévisées (comme Amour, gloire et beauté, Amour, passion et CX diesel ne se contente pourtant pas d’être un miroir déformant du petit écran. Toutes nos petites habitudes sociales sont passées à la moulinette, en particulier nos préjugés envers certaines personnes ou certaines situations.

L’anthropomorphisme des personnages animaliers permet de souligner leurs expressions faciales, soulignant leur détresse face aux répliques de leur famille. Le système de lecture en demi-planches impose en outre un rythme rapide et frénétique déclinant une multitude de thématiques, permettant rapidement et efficacement de passer d’un sujet à l’autre.

Si tous les gags ne sont hilarants, c’est qu’ils servent de transition entre plusieurs saynètes, et introduisent d’autres éléments. Dans la lecture d’Amour, passion et CX Diesel, on alterne entre les très nombreux éclats de rire (en se demandant comment les auteurs osent se montrer aussi critiques), et les moments de réflexion, car finalement, c’est nous-mêmes, lecteurs, qui sommes le sujet central de la série.

En dépit d’une couverture pas vraiment réussie, on n’a finalement qu’un seul regret à la lecture de ce troisième tome : c’est qu’il signe la fin de cette trilogie ! Vivement que les auteurs réalisent un nouveau casting et remettent la caméra en route pour se moquer à nouveau d’une galerie de personnages qui nous ressemblent tant !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

D’Amour, passion et CX diesel, commander :
- le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC
- le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC
- le tome 3 chez Amazon ou à la FNAC
- le pack comprenant les tome 1 & 3 chez Amazon ou à la FNAC

Lire notre chronique du premier tome

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Je n’ai pas compris ce que représentait la couverture, j’ai dû venir sur l’article et voir les pages pour comprendre que ce sont des "personnages", mais même comme ça, ça reste abstrait. Comment un éditeur peut laisser passer une telle couverture ???

    Répondre à ce message

    • Répondu par Michel le 13 juin 2014 à  07:11 :

      Bonjour,
      Il me semble bien que c’est le reflet d’une scène dans une boule à facettes comme celles que l’on trouve dans ces merveilleux endroits que sont les boîtes de nuit provinciales et qui datent, justement, de la même époque que la CX Diesel tant convoitée.
      Cette série est géniale, tout simplement géniale.

      Répondre à ce message