Angie - T1 : L’Ange Blanc - Par Rodolphe & Cossu - Casterman

26 février 2005 0 commentaire
  • On n'y croyait plus ! Après dix ans d'absence {{Antonio Cossu}} revient à la bande dessinée avec le premier tome de {L'Ange blanc}. Il explore, en compagnie de son scénariste {{Rodolphe}}, le phénomène de la gémellité dans un récit psychologique aux teintes légèrement fantastiques.

Dans un village du bord de mer, Nils fait la rencontre d’une femme divorcée. Il s’amuse à espionner Selma lorsqu’elle peint. L’adolescent ne résiste pas à la tentation et à ses pulsions. Il embrasse la femme, qui se laisse finalement faire, malgré leur différence d’âge. La relation se transforme logiquement en un rapport plus intime. Angie, le frère de Nils, ne supporte pas cette situation. Un jour, Nils découvre sa maîtresse poignardée. Les villageois tentent alors de démasquer le coupable...

Antonio Cossu a dessiné cet album parallèlement aux cours qu’il donne à l’Académie des Beaux-Arts de Tournai, se plongeant dans ses planches lorsqu’il en avait le temps. Même si son graphisme nerveux est d’une excellente facture, son trait change quasiment d’une page à l’autre. Les personnages, par exemple, sont tantôt représentés avec des traits assurés, tantôt presque sommairement esquissés.
Mais fort heureusement, il parvient à donner beaucoup de charme aux personnages en les baladant dans des décors bucoliques. C’est sans doute pour cela que malgré le climat oppressant de l’histoire, on en sort avec une envie furieuse de connaître la suite. En espérant que Cossu sera plus régulier.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?