Angor, T5 : Lekerson - Par Gaudin & Armand - Soleil

11 octobre 2013 0 commentaire
  • Conclusion d'une belle série d'Heroic Fantasy, ce tome 5 finalise le second cycle basé sur un complot surprenant. De quoi prendre du plaisir avec ce dernier mouvement qui présente des adolescents passant à l'âge adulte d'un simple coup de pouce.

Au royaume d’Angor, Talinn, Evrane et le tout jeune Corky ont fui leur village tout autant que leur condition de futurs paysans, rêvant à de plus palpitantes destinées. Par hasard, ils entrent en possession d’un mystérieux collier qui leur permet de vieillir en quelques secondes en y déposant une goutte de sang de leur pouce, et ainsi d’échapper à leurs poursuivants. Mais ce mystérieux collier attire bien des convoitises. Et c’est ainsi qu’ils font la connaissance d’un Vallakan faisant partie de l’ordre des Guetteurs. Il est chargé de recenser et protéger les objets magiques d’Angor et d’ailleurs.

Après de nombreuses péripéties, notre trio qui passe continuellement de l’âge d’adolescent à celui d’adulte se retrouve confronté à un complot dont leur mystérieux collier n’est qu’un maillon. Un coup d’état menace de renverser leur royaume, et leur lien avec ce collier magique les oblige à y mettre leur grain de sel. En dépit de leurs muscles, seront-ils assez fort psychologiquement pour entrer de plain pied dans l’âge adulte ?

Angor, T5 : Lekerson - Par Gaudin & Armand - Soleil

Notre lecture du premier tome nous avait laissé sur notre faim : la rébellion des jeunes contre l’ordre établi est un sujet souvent traité. Cette thématique a pourtant pris toute son ampleur dans les deux tomes suivants, concluant le premier cycle : on y perçoit toute la difficulté de l’adolescence lorsqu’on place cette mentalité dans le corps d’un adulte. Les effets négatifs et positifs de cette étape incontournable apparaissent grâce aux aventures vécues par le trio, que cela soit le déchirement du cœur pour une disparition, ou le bouleversement des premiers émois.

C’est donc un second cycle attendu qui est formé par ces tomes 4 et 5. Le scénario continue sur sa lancée, rajoutant un nouvel enfant tiraillé entre ses envies, sa fonction de roi, et son âge artificiel.

En grand habitué du genre, Gaudin, scénariste entre autres de Marlysa, des Arcanes de Midi-Minuit et du Feul, nous présente un royaume crédible, peuplé d’objets magiques et de peuplades bien étranges. On ressent que beaucoup de surprises peuvent se cacher derrière chaque porte d’auberge ou au détour d’une clairière. L’ensemble de la trame est donc aussi divertissant que prenant.

Dimitri Armand conclut sa première série de belle façon. Même si certaines planches sont encore perfectibles, on profite d’un excellent niveau de dessin, autant dans la justesse des personnages que dans la profondeur des décors, élément essentiel pour rendre réaliste l’évocation de ce vaste monde.

Ces cinq tomes forment donc une belle série, à la fois passionnante et intelligente, qualités pas toujours très évidentes On en redemande !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce tome 5 chez Amazon ou à la FNAC

Lire les chroniques des tomes 1 et 2 ainsi que l’interview de Jean-Charles Gaudin : "Pour les récits de Fantasy, je développe d’autres thèmes que la simple quête"

  Un commentaire ?