Angoulême 2004, comme si vous y étiez

17 janvier 2004 0 commentaire
  • Le Festival, c'est avant tout une rencontre entre les auteurs et leur public. On en dénombre cette année plus de sept cents. C'est aussi une rencontre entre professionnels. Dans les coulisses du salon, on fait des {deals}. C'est enfin une fête conviviale, célébrée au début de l'année pour faire partir les grisailles de l'hiver et pour annoncer le Carnaval. Si vous n'avez pas réservé d'hôtel, soyez prudents : tout est plein. En attendant, voici le programme.(voir aussi [notre précédent article->http://www.actuabd.com/article.php3?id_article=1014] pour les détails pratiques).

Angoulême, c’est la course aux dédicaces. Les stars sont pour ainsi dire intouchables. Mais il y a des dizaines d’autres auteurs qui présentent leur album et dont vous serez fier, d’ici quelques années, d’avoir réussi à recueillir les premiers dessins. C’est aussi une ambiance BD partout, dans les bars, dans les boîtes, dans tous les commerces. C’est une expérience unique. Voici les principales manifestations du festival.

Exposition Régis Loisel

Une grande exposition rétrospective vient honorer, au CNBDI, l’univers de Régis Loisel, l’incontournable auteur de La Quête de l’oiseau du temps (Dargaud) et de Peter Pan (Vents d’Ouest). Elle est orchestrée par le fils de l’artiste, Blaise Loisel. Rétrospective balayant son parcours, cette exposition retrace trente années de production de l’artiste, son apprentissage, ses influences et ses oeuvres les plus connues, Peter Pan et La Quête de l’Oiseau du Temps. Des planches inédites du prochain Peter Pan ainsi que de nombreuses créations en volume telles que figurines, bustes… seront exposées.

A ce propos, notons que la série d’animation « GIFT », tirée du jeu vidéo édité par Cryo et dont le design est signé Régis Loisel, Président de cette 31ème édition du Festival, est produite par Les Armateurs et fabriquée actuellement dans les studios de Teva Studio, précisément à Angoulême.

Les rencontres internationales

Sans doute pour se faire pardonner de ne pas avoir cette année de pays invité, le festival insiste sur ces rencontres internationales dans lesquelles les festivaliers pourront dialoguer avec des auteurs d’autres horisons. Cette année, sont annoncés : Joost Swarte (Pays-Bas), Ted Benoit (France), Dave McKean (Grande-Bretagne), Thierry Van Hasselt (Belgique), Lorenzo Mattotti (Italie), Marjane Satrapi (Iran), Régis Loisel (France), Juanjo Guarnido (Espagne), Chris Ware (Etats-Unis), Seth (Canada), Jim Lee (Etats-Unis), Carlos Nine (Argentine), Monsieur Ferraille, Winschluss et Cizo (France), Joann Sfar (France) et Chris Claremont (Etats-Unis).

Exposition Claire Wendling

Claire Wendling (Les lumières de l’Amalou, etc) exposera ses dessins du 15 janvier au 15 février au restaurant Le Lieu Dit (44, rue de Genève) - ouverture exceptionnelle du 22 au 27 janvier de 12h00 à 2 heures du mat. Claire Wendling est un des membres du jury de cette édition du Festival.

Bande dessinée et cinéma

Reprenant une idée exploitée par le Forum International du Cinéma et de la Littérature de Monaco, le festival a demandé à la revue StoryBoard d’organiser ces rencontres. Sont annoncés : Marc Caro, Jean-Jacques Beineix, Georges Lautner, Jan Kounen, Martin Veyron, Jean-Claude Mézières, Robert Réa, Nathalie Altman et Jean-Claude Lamy.

Exposition Atelier Sanzot

Du 22 au 25 à l’Hôtel des Ventes, Rempart de l’Est, l’Atelier Sanzot, un collectif d’auteurs de BD angoumoisins, expose « Intérieurs d’Artistes. » Le vernissage aura lieu le samedi 24 à 20h00 (sur invitation).

Exposition de l’Ecole supérieure de l’Image

Une vingtaine d’étudiants exposent leurs travaux sous le label « L’exposition quatorze ». A cette occasion, le 10ème prix de l’E.S.I sera remis à David Prudhomme pour « L’Oisiveraie » (Ed. Le Rideau d’arbres à Bordeaux), « Voyage aux pays des Serbes » (texte de C. Dabitch, Ed. Autrement), « La Tour des Miracles » (d’après Brassens, en collaboration avec E. Davodeau, éd. Delcourt). Plus d’infos : 05 45 92 66 02.

Sint-Lukas à Angoulême

L’autre école de BD de Bruxelles (pour les Flamands) expose ses travaux. Au menu également, des happenings sous forme de de vrais faux cours magistraux animés par les professeurs de l’école que sont le célèbre Johan De Moor et Nix.

Exposition Dave McKean

L’exposition « Narcolepsy » de Dave Mc Kean (Prix du meilleur album étranger en 1999 avec Cageschez Delcourt) propose, dans les locaux de l’Hôtel Saint-Simon, une installation d’œuvres qui révèlent la variété de son inspiration : peintures, photographies, films, illustrations de contes pour enfants, etc.

Pleins feux sur Rahan

Le fils des âges farouches (albums chez Soleil), gloire de l’hebdomadaire Pif Gadget, a droit à sa rétrospective avec des dessins de Chéret et des scénarios de Lecureux. Inusable.

La bande à Tchô

« La bande à Tchô » , ce n’est pas seulement le célèbre Titeuf. Il y a aussi Franky Snow, Tony & Alberto,
Raghnarok, Marie Frisson, Samson & Néon, Malika Secouss, Smax, Zap Collège, Womoks, La Rubrique scientifique, Bogzzz, Nini Patalo
, ainsi que les petits derniers de la bande, Lou et Captain Biceps. Ces 15 séries sont mises en avant à travers une exposition s’adressant à un large public. Dessins, planches et jeux l’agrémentent avec fantaisie : gadgets
savoureux, découpes colorées des personnages en plexiglas, trombinoscopes, bornes lumineuses et interactives, panneaux à thèmes, autant d’éléments mobilisés pour le plaisir des jeunes visiteurs. En contrepoint, une dizaine de bornes interactives en forme de colonne proposent chacune une scène avec des personnages en volume, qui peut s’animer dès lors que le visiteur actionne le dispositif de mise en route à chaque fois différent.

Exposition Sfar et Guibert

Les deux stars de la nouvelle vague de la BD se concentreront sur les séries Petit vampire et Sardine de l’Espace en exposant une centaine de planches originales issues de ces deux séries dans la bibliothèque d’Angoulême. C’est le thème de la nuit qui illustre cette scénographie. Des extraits inédits du dessin animé Petit Vampire sont également projetés.

Exposition Jeunes Talents

Au Pavillon des jeunes talents place Francis Louvel, les festivaliers qui veulent devenir auteur de BD trouveront des informations sur le métier de la bande dessinée. Ce pavillon accueille une exposition de « 30 jeunes talents » qui seront peut-être les « grands » de demain… En outre, les étudiants de l’Ecole des Métiers du Cinéma d’Animation proposeront des démonstrations de petits films d’animation sur le principe du cadavre exquis auxquels les visiteurs pourront s’adonner. Par ailleurs, 16000 Images, la société Crescen2o et l’association Profil’im sont également présents pour dispenser une information pratique sur les métiers de l’image lors d’ateliers thématiques.

Exposition Paquebot à la Maison des Auteurs

Une exposition des auteurs résidents à la Maison des Auteurs à Angoulême usera de l’architecture singulière en forme de Paquebot (d’où le nom).

Fabrice Neaud, Xavier Mussat, Philippe Squarzoni et Raphaël Meltz à la Maison des Auteurs

Fabrice Neaud et Xavier Mussat sont, depuis septembre 2002, résidents d’un atelier à la Maison des Auteurs d’Angoulême, lieu dédié à la bande dessinée et à l’image. Philippe Squarzoni les a rejoint en novembre 2003 pour y réaliser Torture blanche, le récit d’un voyage effectué en Palestine et en Israël à la fin de l’année 2002, un ouvrage qui fera parler autant de lui que le Palestine, une Nation occupée de Joe Sacco. Dans l’attente de sa venue, Xavier Mussat et Fabrice Neaud tiennent un journal de bord dont Philippe Squarzoni réalisera les dernières planches. Cette expérience éditoriale collective à la manière d’un compte à rebours mêle anecdotes personnelles, histoire de cœur et réflexions politiques sur la place de l’artiste dans notre société. Sortie de l’Album pendant le Festival. Il sera en vente à la Maison des Auteurs ainsi que toute une collection de cartes postales réalisées, à l’occasion du Festival, par chacun de ses résidents.

Toujours dans la MDA, ce « Portrait de Raphaël Meltz en Président », petit manifeste contre la réification de l’Artiste. À travers l’image d’un Président (louchez du côté de Loisel), c’est le pouvoir et le succès qui sont remis en question : réussir, d’accord, mais pourquoi ? Durant le festival, avec Lætitia Bianchi, l’auteur résident réalisera quatre numéros zéros de « W », tous les après-midi au rez-de-chaussée de la Maison des Auteurs, « W » (comme Winch ?), un minuscule quotidien illustré dont est une page envoyée par mail et dont le premier numéro sortira le 21 mars 2004 sur www.doublev.net

Les 10 ans d’Ego comme X

En janvier 1994 paraissait le premier numéro de la revue Ego Comme X. Ce label est devenu une maison d’édition qui fête ses dix ans d’existence et une quarantaine de bouquins en 2004, publiant 70 auteurs français et étrangers. On en rencontrera quelques-uns sur le Stand « Pôle Edition ».

Exposition Groland

Invité étranger (sic) d’Angoulême cette année la principauté imaginaire inventée par les humoristes de la télévision Canal Plus. Happenings sous forme de protocoles bidons et exposition des dessins du dessinateur Fayo (de son vrai nom Luc Weissmuller) visibles à la Maison des Jumelages (2, avenue de Cognac) pendant la durée du Festival.

Exposition Choco Creed

Dans la salle Hugo Pratt de l’Hôtel de Ville d’Angoulême, l’association Café Creed, qui regroupe une vingtaine de jeunes auteurs de bande dessinée, propose une exposition de ses planches originales ainsi que des créations en volume, des jeux pour les jeunes lecteurs et des dédicaces. Le thème retenu cette année s’intitule le « Monde de filles / Tendresse », en écho à la thématique de la revue Choco Creed n°3 éditée par l’association.

Et bien entendu, les événements d’Underboom, alias le Festival Off et tout ce qui se fait en dehors des instances officielles.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?