Angoulême 2006 : Trondheim président !

29 janvier 2006 1 commentaire
  • Lewis Trondheim succède à Georges Wolinski au palmarès du Festival International de Bande Dessinée d'Angoulême. L'Académie des Grands Prix plébiscite un auteur prolifique et éclectique.

Lewis Trondheim, un des chefs de file de la nouvelle bande dessinée française, l’auteur de Lapinot et de Donjon, sera président des festivités 2007. Pince-sans-rire dans son oeuvre comme dans la vie, Lewis Trondheim apportera sans doute une touche d’originalité très personnelle pour la prochaine édition. Les partisans d’un "scénariste président" et les pressions amicales de Michel-Edouard Leclerc et du journal BoDoï n’ont pas reçus d’échos favorables auprès des académiciens.
Rappelons que le Grand Prix de la Ville d’Angoulême est, de tous les Prix décernés dans le cadre du Festival, le seul à récompenser non pas un album spécifique, mais une carrière, un parcours d’auteur [1]. Il consacre en effet chaque année un auteur vivant, dessinateur ou scénariste, français ou étranger. Considéré comme la plus prestigieuse des récompenses attribuées au Festival d’Angoulême, le Grand Prix est décerné par le collectif des auteurs déjà couronnés par cette prestigieuse récompense : l’Académie des Grands Prix de la Ville d’Angoulême, qui se réunit à cette fin lors de chaque Festival.

Eclectique, d’une imagination débordante, Lewis Trondheim revendiquait dans nos pages "l’idée d’une bande dessinée tout public d’auteur". Sa biographie témoigne de cette devise.
Né en 1964, Lewis Trondheim rencontre l’année de ses 23 ans Jean-Christophe Menu et découvre qu’on peut faire de la bande dessinée autrement qu’en album 46 pages couleurs. Il apprend alors à développer son style graphique en réalisant un fanzine, ACCI H3319 avant de prendre part à la création de l’Association en 1990 en compagnie de Menu, Stanislas, Matt Konture, Killoffer et David B.
Pendant 3 ans, Lewis Trondheim travaille avec d’autres dessinateurs [2] au sein de l’Atelier Nawak. En janvier 1994, il obtient l’Alph-Art Coup de cœur à Angoulême pour l’album Slaloms, paru à l’Association. Il sort la même année au Seuil un autre livre atypique, Mildiou.
Puis l’auteur signe avec Dargaud pour des livres de facture "classique", 44 planches couleur, pour le grand public, avec Lapinot en vedette principale et fil rouge de la série. En 1998, Lewis Trondheim s’associe avec Joann Sfar pour créer, aux Editions Delcourt, la série Donjon, une série jouant sur l’humour et la dérision pour détourner l’héroïc fantasy. Directeur de la collection innovatrice Shampooing, Trondheim écrit et dessine également pour les enfants : Petit papa Noël, Mister i, Kaput et Zösky, Le roi catastrophe, (actuellement en cours d’adaptation en dessin animé)

Auteur complet, aussi à l’aise dans le dessin que le scénario, travaillant soit seul soit avec d’autres, Lewis Trondheim est justement récompensé à 41 ans. Mais avec un seul Grand prix par an, Angoulême laissera toujours sur le carreau son lot d’auteurs injustement non récompensés... [3]

Voir en ligne : le site officiel de Lewis Trondheim

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Photo en médaillon : © FIBD - DR

[1Critères de choix : l’ensemble d’une œuvre et/ou la contribution à l’évolution de la bande dessinée

[2Brigitte Findakly (coloriste, qui deviendra sa femme en 1993), Dominique Herody, Karim, Laurent Vicomte, Thierry Robin, puis avec le départ de certains, l’arrivée d’autres comme Jean-Pierre Duffour, David B, JC Menu, Jean-Yves Duhoo, Tronchet, Christophe Blain, Joann Sfar.

[3Voici, pour mémoire et par ordre chronologique, le rappel de tous les précédents Grands Prix couronnés depuis les origines du Festival.

• André Franquin (1974)
• Will Eisner (1975)
• Pellos (1976)
• Jijé (1977)
• Jean-Marc Reiser (1978)
• Marijac (1979)
• Fred (1980)
• Moebius (1981)
• Paul Gillon (1982)
• Jean-Claude Forest (1983)
• Jean-Claude Mézières (1984)
• Jacques Tardi (1985)
• Jacques Lob (1986)
• Enki Bilal (1987)
• Philippe Druillet (1988)
• René Pétillon (1989)
• Max Cabanes (1990)
• Marcel Gotlib (1991)
• Frank Margerin (1992)
• Gérard Lauzier (1993)
• Nikita Mandryka (1994)
• Philippe Vuillemin (1995)
• André Juillard (1996)
• Daniel Goossens (1997)
• François Boucq (1998)
• Robert Crumb (1999)
• Florence Cestac (2000)
• Martin Veyron (2001)
• François Schuiten (2002)
• Régis Loisel (2003)
• Zep (2004)
• Georges Wolinski (2005)

S’ajoutent, à cette liste de Grands Prix de la Ville d’Angoulême, quelques Prix complémentaires (trois Prix Spéciaux, un Prix des Fondateurs) ayant, au fil des différentes éditions du Festival, également récompensé des auteurs pour l’ensemble de leur parcours :

Prix Spéciaux :
• Claire Brétécher pour le 10e anniversaire (1982)
• Hugo Pratt pour le 15E anniversaire (1988)
• Morris pour le 20e anniversaire (1993)
• Albert Uderzo pour le Prix du Millénaire (1999)

Prix des Fondateurs
• Joann Sfar à l’occasion du 30e anniversaire (2002)

 
Participez à la discussion
1 Message :