Angoulême 2010 : Le Palmarès

31 janvier 2010 13 commentaires
  • Baru succède à Blutch. L'auteur de « Quéquette Blues » et de « L'Autoroute du soleil » présidera en 2011 le 38e festival de la BD d'Angoulême.

Voici le palmarès officiel d’Angoulême 2010, 37e édition du Festival International de la bande dessinée d’Angoulême.

* Grand Prix : Baru

* Prix du Meilleur Album (Fauve d’Or ) : Pascal Brutal (T3 : Plus Fort Que les Plus Forts) de Riad Sattouf, Fluide Glacial

* Prix spécial du Jury (Fauve d’Angoulême) : Dungeon Quest de Joe Daly, L’Association

* Prix de la Série (Fauve d’Angoulême) : Jérome K. Jérome Bloche (T21 : Déni de Fuite) d’Alain Dodier, Dupuis.

* Prix Révélation (Fauve d’Angoulême) : Rosalie Blum (T3 : Au Hasard Balthazar !) de Camille Jourdy, Actes Sud

* Prix Regards sur le monde (Fauve d’Angoulême) : Rébétiko, La Mauvaise Herbe par David Prudhomme, Futuropolis

* Prix de l’Audace (Fauve d’Angoulême) : Alpha... Directions de Jens Harder, Actes Sud

* Prix Intergénérations (Fauve d’Angoulême) : Messire Guillaume - L’esprit Perdu de Matthieu Bonhomme et Gwen de Bonneval, Dupuis

* Prix du Jury (Fauve Fnac-SNCF) : Paul (T6 : Paul à Québec) de Michel Rabagliati, La Pastèque

* Prix jeunesse (Fauve d’Angoulême) : Lou (T5 : Laser Ninja) de Julien Neel, Glénat.

* Prix du patrimoine (Fauve d’Angoulême) : Paracuellos (L’Intégrale) de Carlos Gimenez, Fluide Glacial

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
13 Messages :
  • Angoulême 2010 : Le Palmarès
    31 janvier 2010 16:56, par LC

    Pascal Brutal est donc le meilleur album de l’année...

    Et si "les beaux gosses" n’avaient eu aucun succès au cinéma, Pascal Brutal serait quand même le meilleur album de l’année ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par olivier le 31 janvier 2010 à  20:21 :

      La n’est pas la question.Pascal Brutal est un album qui ne résistera pas à l’épreuve du temps au contraire des 2 fauves d’or précédents. Désolé , cet album n’a pas le niveau,le Rebetiko de Prudhomme était au niveau et largement,quelle déception !

      Répondre à ce message

    • Répondu le 31 janvier 2010 à  21:20 :

      Si on doit considérer Pascal brutal comme le haut du panier, c’est que le niveau de la BD en génarale cette année doit être bien mauvais...
      Un grand prix cette année vraiment grotesque.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Kejo le 31 janvier 2010 à  23:56 :

      Je Suis de tt coeur avec cet Avis. DES albums comme blast ou sous le signe de la lune etaient vraiment plus percutants... J’aime bcp pascal brutal mais de la a en faire l’album de 2009...

      Répondre à ce message

  • Angoulême 2010 : Le Palmarès
    31 janvier 2010 19:56, par Phil C

    Et le fauve d’or du fauve d’or le plus mauvais de l’histoire du festival est attribué à ... : Riad Sattouf pour Pascal Brutal T3. On était déjà étonné de le voir dans la sélection mais là, on touche le fond. Le triomphe du "potache".
    A part çà les récompenses sont méritées : bravo notamment à Jourdy et Prudhome.

    Répondre à ce message

  • Angoulême 2010 : Le Palmarès
    31 janvier 2010 20:50, par Oncle Francois

    Intéressant, ce palmarés. Bravo à Baru pour son Grand prix, bien mérité. Le reste des albums primés me semble lisible et relativement accessible à un vaste public.

    Je remarque toutefois l’absence totale de prix pour Dargaud et le Lombard, ainsi que pour Delcourt, pourtant grand pourvoyeur d’albums sélectionnés (un peu normal, puisqu’il est aussi un des principaux editeurs en nombre de titres).

    Répondre à ce message

  • Angoulême 2010 : Le Palmarès
    1er février 2010 00:57, par Julien

    J’ai lu PASCAL BRUTAL to3 ... et bien il y est arrivé à la troisième ! PASCAL BRUTAL a eu son Fauve et va pouvoir rugir.
    Et Riad va vraiment très loin et il est très bon dans cet opus, c’est l’une des meilleures parutions de 2009 ! Punaise, mettre le Moyen-Orient très "libéré" dans les us et coutumes et dans la culture ! Mais qui aurait osé faire ça ! Bravo Riad !

    Répondre à ce message

  • Angoulême 2010 : Le Palmarès
    1er février 2010 07:38, par Elene

    Bravo à Michel Rabagliati, dont je me permets de penser qu’il aurait pu mériter plus, mais c’est déjà pas si mal. Quand à Sattouf, il y a de quoi se poser quelques questions tout de même...

    Répondre à ce message

    • Répondu le 1er février 2010 à  15:24 :

      J’aime beaucoup les livres de Rabagliati et je suis très content qu’il ait reçu un prix mais je suis très étonné que ce soit le prix du public.

      Je ne pense malheureusement pas que ses livres soient suffisamment présent en librairie ni qu’ils atteignent des ventes mirobolantes (mais je peux me tromper) pour permettre à un très large public de placer ce Paul en tête des suffrages… À moins que tous les fans de Rabaglati aient voté.

      Du fait du mode de sélection particulier à ce prix, j’imaginais que le Prix du Public récompenserait automatiquement des titres ayant plus de notoriété (Jérôme K Jérôme Bloche, Il était une fois en France, L’épervier, Siegfried…)

      Sinon, autre déception, même si j’aime beaucoup (à nouveau) Messire Guillaume, je trouve dommage que des intégrales prennent place dans la sélection officielle. On est censé célébrer les nouveautés de l’année, les intégrales et autres rééditions devraient rester cantonnées dans la sélection pour le prix du patrimoine…

      Répondre à ce message

  • Angoulême 2010 : Le Palmarès
    1er février 2010 10:30, par Michel Lebailly

    Meilleur album parfaitement justifié (même si bien d’autres pouvaient légitimement y prétendre, mais c’est le problème des prix).

    Pascal Brutal est tout à la fois :
    - très drôle, une qualité qui se fait rare en bande dessinée
    - très personnel, avec un univers vraiment propre à l’auteur
    - graphiquement innovant, plein d’inventions visuelles
    - en prise avec notre époque dont Sattouf est l’un des meilleurs observateurs
    - et en plus il tient la distance (un tome 3 qui ne s’essouffle pas)

    Bref. Reste à espérer que l’auteur n’oubliera pas la bande dessinée au profit du cinéma et de ses projecteurs…

    Répondre à ce message

    • Répondu le 1er février 2010 à  13:22 :

      Michel Lebailly, le fait de mettre des petites flèches pour appuyer votre propos, n’en fait pas pour autant des vérités.

      Sur l’ensemble que vous venez de citer, tout est une affaire d’appréciation personnelle.
      Sur tout les points, je pense exactement le contraire ;-)

      Je pense que Riad sattouf joui d’une nouvel aura due au succès des "beaux gosses", rien de plus.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Michel Lebailly le 1er février 2010 à  16:33 :

        C’est pas pour appuyer mon propos mais pour le structurer ! La charte graphique transforme les tirets d’une énumération en "petites flèches" je n’y peux rien... Pour le reste, bien sûr, appréciation personnelle.

        Je maintiens que Riad Sattouf est un très grand créateur... de bande dessinée. Si son film a vraiment joué un rôle dans l’attribution du prix, comme vous le pensez peut-être à juste titre, c’est un mauvais signe pour la maturité de la bande dessinée comme art à part entière.

        Son film est beaucoup moins fort que ses BD mais lui a donné davantage de visibilité auprès du grand public. C’est dommage mais c’est comme ça !

        Répondre à ce message

  • Angoulême 2010 : Le Palmarès
    1er février 2010 10:47, par roue de hamster

    Copinage décomplexé Powered !

    Répondre à ce message