Newsletter ActuaBD

Angoulême 2011 : Gilles Ciment reconduit à la direction de Cité de la BD et de l’Image

  • Alors que la cité charentaise s’apprête à accueillir son 38e Festival à la fin de ce mois de janvier, ses institutions dédiées à la BD, avec la Cité de la BD en navire amiral, affichent un bilan flatteur qui a permis la reconduction de son directeur, Gilles Ciment, pour un nouveau contrat de trois ans. Inventaire.

Fondée à partir de la fusion dans une EPCC de plusieurs entités angoumoisines dédiées à la BD (seul le Festival s’y refusa), la Cité est encore finalement peu identifiée par les bédéphiles qui ont un peu tendance à croire que seul le Festival fait la BD à Angoulême.

Le FIBD garde certes tout son éclat, mais il ne dure que 4 jours. Depuis près de 15 ans maintenant, la Ville et la Région ont développé des institutions qui contribuent non seulement à sa crédibilité mais qui, en plus, font qu’Angoulême est désormais le lieu de rendez-vous incontournable de la bande dessinée européenne pendant toute l’année.

Un bilan d’étape permet de mieux en détailler les fonctions et l’importance.

Angoulême 2011 : Gilles Ciment reconduit à la direction de Cité de la BD et de l'Image   Le Musée de la BD est la partie la plus visible de l’iceberg angoumoisin. Inauguré en juin 2009 après des investissements considérables (de l’ordre 9,650 millions d’euros pour une surface de 4.068 m²), le Musée comporte aujourd’hui une collection de 8.077 originaux et a reçu 45.900 visiteurs en 2010, avec une offre culturelle diversifiée : 19 expositions en 2010 dont certaines ’tournent", comme « Cent pour Cent » qui a voyagé à Paris, Bilbao et Istanbul.

-  Une Bibliothèque patrimoniale en charge du dépôt légal de la BD en France avec 58.000 albums et 120.200 périodiques et une Bibliothèque de lecture publique de 26.200 ouvrages desservant 30 établissements scolaires du département.

-  La Maison des auteurs a accueilli 37 résidents dont 17 étrangers, conduisant à la réalisation de plusieurs projets d’édition et de 6 projets de films d’animation.

-  Le Cinéma de la Cité a diffusé en 2010 200 films sur 2132 séances, rassemblant, en dehors des Festivals dédiés, 46.000 spectateurs.

-  Une librairie qui a vendu 48.500 ouvrages en 2010.

-  Un portail Internet qui a reçu 136.700 visiteurs par mois en 2010 et qui rassemble 7.800 abonnés à la newsletter.

Ces activités sont financées principalement par l’état et la région, mais aussi des fonds européens et par l’intervention de quelques sponsors privés dont la Caisse d’Epargne, Etap’Hôtel, Citroën, Darty, Géant Casino, etc.
Ces activités font de la Cité le lieu dédié à la BD le plus important d’Europe et l’un des plus importants au monde.

Nous ferons prochainement le détail sur d’autres lieux européens consacrés à la BD comme Lausanne en Suisse ou Erlangen en Allemagne.

Le Musée d’Angoulême, partie émergée de l’iceberg de la Cité
Photo DR

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Le Festival de la BD aura lieu cette année du 27 au 30 janvier 2011

Lire notre Dossier Angoulême 2011

En médaillon : Gilles Ciment. Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • On aimerait bien avoir tout ça, aussi, dans la patrie qui a vu naître, Jacobs, Hergé, Franquin, Tillieux, Morris, Jijé, Macherot, Will, Roba, Peyo ...et j’en oublie ( hélas ) !
    Ce pays s’appelle la Belgique et il devrait être fier de ces créateurs d’hier et d’aujourd’hui qui sont, aussi, une image du pays et une source potentielle de revenus (au moins touristique et culturelle).

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 14 janvier 2011 à  16:16 :

      Oui mas pour cela, il faudrait peut-être un gouvernement ;)

      Répondre à ce message

      • Répondu par LO le 14 janvier 2011 à  16:33 :

        En référence à l’ami Poelvoorde, faudra-t-il venir barbu à Angoulême ?

        Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD