Angoulême 2011 : l’exposition d’une "Génération Spontanée" et insaisissable

16 janvier 2011 0 commentaire
  • Parmi les expositions du prochain Festival d’Angoulême, pointons « Génération spontanée, la nouvelle bande dessinée belge francophone ». Une invitation à découvrir la scène alternative qui essaime depuis une vingtaine d’années dans le plat pays.

Initiée par Wallonie-Bruxelles International, l’exposition « Génération spontanée » réunira une vingtaine d’auteurs originaires de Belgique francophone. Leur particularité ? Constituer une génération ne se réclamant ni d’Hergé, ni de Franquin. Pour autant, on ne peut parler de groupe homogène tant les œuvres de ces personnalités explorent des domaines différents. Ne se limitant pas aux livres, les auteurs de cette génération s’expriment sur des supports variés (galeries d’art, scènes, murs urbains), en s’offrant une échappée belle hors des cases.

Angoulême 2011 : l'exposition d'une "Génération Spontanée" et insaisissable

« Génération Spontanée » sera composée de deux grands sous-ensembles. Le premier sera consacré à l’autofiction et aux jeux sur les codes. Au centre de ce groupe, des auteurs publiés par La Cinquième Couche, L’Employé du Moi et GrandPapier.org : Benjamin Monti, Ilan Manouach, Sacha Goerg, Aurélie Levaux, Max de Radiguès, William Henne ou Renaud De Heyn.

Le second ensemble sera composé d’auteurs avec une approche plus plastique et poétique de la bande dessinée, comme les membres de la plate-forme Frémok. On y retrouvera notamment des originaux de Vincent Fortemps, Dominique Goblet, Thierry Van Hasselt, Olivier Deprez, Eric Lambé,...

© Dominique Goblet
Le deuxième numéro de la revue
Pelure Amère

L’exposition n’oubliera de montrer les auteurs, qui sans être « affiliés » à ces éditeurs indépendants belges, continuent à développer une œuvre ouverte sur l’expérimentation narrative et la recherche graphique : Joe G. Pinelli, Louis Joos, Alain Corbel, Denis Deprez, David Vandermeulen et Cédric Manche.

« Génération Spontanée » s’ouvrira sur les prémices de cette création dessinée alternative et les premières publications (Mokka, Pelures Amères,… inspirées par la peinture, la poésie, la littérature et les bandes dessinées d’avant-garde des années 1980) qui ont tracé un chemin. Chaque auteur exposé aura également droit à une notice biographique qui situera son travail. Sur le papier, cette exposition promet d’être une belle initiation à un pan méconnu de la bande dessinée belge.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : détails de "Dans les sillons " de Vincent Fortemps © FRMK

Exposition "Génération Spontanée" à l’Espace Franquin, salle Iribe. Accessible du 27 au 30 janvier 2011, dans le cadre du 38ème Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême.

  Un commentaire ?