Angoulême 2017 : Knock Outsider Comics au FIBD, une exposition étonnante et ludique

30 janvier 2017 0 commentaire
  • Des bulles, cases et planches surgissent parfois d’étonnants univers poétiques, comme dans cette exposition présentée par le collectif Frémok, la « S » Grand Atelier et le FIBD. Des œuvres touchantes par leur maladresse graphique et leur puissante inventivité. Bienvenue dans Alice au pays des merveilles du neuvième art.

Situé à Vielsalm dans les Ardennes belges, la S-Grand Atelier est un laboratoire artistique. Il accueille des créateurs porteurs d’un handicap mental qui sont encadrés par des artistes professionnels.

Comme l’explique Erwin Dejasse, commissaire de l’exposition et historien de l’art, « ces œuvres n’ont pas un but thérapeutique mais bien un but artistique ». Ce n’est donc pas de l’art thérapie mais une façon de proposer une aide technique à ces hommes et ces femmes sans intervenir directement dans leur processus de création.

Angoulême 2017 : Knock Outsider Comics au FIBD, une exposition étonnante et ludique

Les artistes sont libres et utilisent différentes techniques associées aux codes de la bande dessinée : peinture, créations textiles, cinéma d’animation, etc.

Une rétrospective de ce projet mené par le collectif Frémok et la S-Grand Atelier est également présentée. Et ce, des débuts de l’art brut à la création de leur label éditorial "Knock outsider !" dédié aux pratiques de mixité et à l’art brut contemporain, en passant par leur premier ouvrage collectif Match de Catch à Vielsalm qui fit aussi l’objet d’une exposition au festival d’Angoulême en 2010.

Aussi vous vous rendrez vite compte en arpentant la cour et les deux étages de l’hôtel Saint-Simon que tout est possible et qu’il n’y a pas de limites.

Pascale Leyder à l’exposition Knock Outsider Komics

Parmi les nombreux artistes présentés dans l’exposition, on peut citer Pascal Leyder. Un auteur qui fréquente la "S" depuis ses vingt ans et qui remplit des pages et des pages… Avec l’éditeur underground Le Dernier Cri, il recopie des cartes de géographie, des affiches de cinéma et des planches de BD. Will Eisner, Tezuka, Hergé sont revisités avec un trait vif et nerveux. Une œuvre prolifique et ludique : le spectateur s’amusant à chercher de quel album s’est inspiré l’artiste.

Dominique Théâte à l’exposition Knock Outsider Komics

L’exposition met également en avant l’artiste Dominique Théâte racontant l’histoire de son beau-père Jacky, chauffeur routier de son état et sosie du catcheur Hulk Hogan.

"Knock Outsider Komics" se termine avec les œuvres de Marcel Schmitz. Il commence à créer en 2011 tout une ville en carton et ruban adhésif. Aidé par Thierry Van Hasselt, membre fondateur du Frémok, il continue à construire cette cité nommée FranDisco, faisant vivre ses habitants à travers des histoires dessinées.

Marcel Schmitz et Thierry Van Hasselt à l’exposition Knock Outsider Komics

(par Morgane Aubert)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Knock Outsider Komics
Hôtel Saint-Simon à Angoulême
Du 26 janvier au 29 janvier 2017

  Un commentaire ?