Angoulême 2019 : Le vote du Grand Prix, comment ça marche ?

1er janvier 2019 0 commentaire
  • Depuis quelques années, le système des votes pour le Grand Prix d’Angoulême a été réformé. Exit l’Académie des Grands Prix et place au vote des auteurs. Qui sont-ils ? Qui les désigne ? Comment votent-ils ? En pratique, qui élit le Grand Prix d’Angoulême ? Explications.

On se souvient comment le FIBD s’est débrouillé ces dernières années pour liquider l’Académie des Grands Prix sous le prétexte que ses membres « ne lisaient rien », selon Lewis Trondheim, membre de ladite Académie, twittant comme un Trump pour se moquer du regretté Wolinski parce qu’il poussait à élire Manara, chose qui ne nous a jamais semblée aberrante.

Aujourd’hui, ce sont, nous dit-on, près de 1500 auteurs qui votent. Nous ne sommes pas persuadés que ces élus lisent davantage que les membres de l’ancien jury qui avait la vertu à nos yeux, puisqu’il était composé d’auteurs confirmés, d’avoir un minimum de longueur de vue, mais bon, la page est tournée…

Ouvert aux Borduro-Syldaves

Alors comment se passe ce vote du Grand Prix du Festival d’Angoulême ?
Il a lieu en deux tours :

  • Le 1er, du 8 au 13 janvier 2019, consiste à choisir trois noms suggérés par l’ensemble des votants. Le FIBD comptabilise ces noms et transmet officiellement les trois noms arrivés en tête avant le 15 janvier 2019.
  • Le second tour a lieu du 16 au 20 janvier 2019. Il désigne, toujours arithmétiquement, celui de ces trois noms qui sera le Grand Prix 2019.

Qui vote ? « Tous les auteurs et autrices édité-e-s en langue française, quelle que soit leur nationalité.  » Donc y compris les auteurs japonais, américains, ou... borduro-syldaves !

Angoulême 2019 : Le vote du Grand Prix, comment ça marche ?
Avant son élection-surprise au Grand Prix d’Angoulême, personne n’aurait parié un penny sur Corben. Une exposition rétrospective va lui être consacrée. D’après ce que nous en savons, ce sera, on s’y attendait,... une tuerie !

Mais pas tous les auteurs, en fait : votent uniquement ceux choisis par les éditeurs sollicités par le FIBD, lequel entretient une base de données avec les coordonnées (prénom, nom, pseudo, adresse électronique) des auteurs fournis par les éditeurs. Elle est remise à jour chaque année.

Si vous êtes auteur et que vous n’êtes pas passé par ce filtre, vous n’avez pas le droit de vote. Ainsi, les auteurs auto-édités ne sont pas reconnus par le FIBD, sauf dérogation spéciale, supposons-nous.

À défaut, il ne vous reste plus qu’à faire le siège de votre éditeur -même s’il n’expose pas au FIBD– pour qu’il vous accrédite auprès des autorités festivalières qui sollicitent normalement tous les éditeurs pour qu’ils leurs transmettent un tableau Excel comprenant les 4 colonnes demandées : prénom, nom, pseudo, adresse électronique, avant le 28 décembre à 20h.

Pour vérifier si vous avez un « droit de vote » sur cette interface mise en place par le FIBD : grandprix.bdangouleme.com/auteurs. J’ai essayé avec mon nom et cela a donné ceci :

Mon éditeur, ce salaud, n’a pas dû m’accréditer !

La grande prochaine étape donc, c’est le 8 janvier 2019. Chaque année, les mêmes noms reviennent, comme ceux qui accompagnaient Corben l’année dernière : Emmanuel Guibert et Chris Ware, mais aussi de nouveaux. Ainsi, Andreas que nous avions soutenu l’année dernière est passé, d’après la rumeur publique, dans le peloton de tête. Et après, on viendra vous dire qu’ActuaBD n’a pas d’influence ?

D’ici le 8 janvier, d’après le Bureau des légendes de la BD, le trafic des contacts entre éditeurs et auteurs explose de façon exponentielle sans que l’on sache si c’est un effet poutinien. Il paraît que WikiLeaks va balancer les mails compromettants pour Emmanuel Guibert  !

D’ici là, nous vous suggèrerons d’autres idées, histoire de pimenter le palmarès !

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BD D’ANGOULÊME 2019
Du 24 au 27 janvier 2019.

LE SITE DE L’EVENEMENT

  Un commentaire ?