Angoulême 2019 : Taiyô Matsumoto dans toute sa maestria !

27 janvier 2019 1 commentaire
  • Outre la rétrospective sur Richard Corben, il ne fallait surtout pas négliger, lors du Festival, visiter l'exposition "Taiyô Matsumoto, dessiner l'enfance", au musée d'Angoulême. En dépit de ce titre restrictif, vous pourrez y admirer un plus large ensemble des thèmes et moyens techniques déployés par l'auteur de "Amer Béton", "Number 5" ou "Le Samouraï Bambou".

La fascinante débauche de moyens plastiques déployés par le dessinateur américain Richard Corben, ancien pilier de Métal Hurlant et Grand Prix de la Ville d’Angoulême , trouve un pendant sublime dans l’autre exposition que l’on donne à voir à un étage mitoyen. ce sont à nouveau près de 200 originaux de Taiyô Matsumoto qui y sont proposés au public.

Voici quelques échantillons qui vous permettront de prendre la mesure des singularités narratives ou de la virtuosité graphique et protéiforme du grand maître japonais,

Angoulême 2019 : Taiyô Matsumoto dans toute sa maestria !
"Amer Béton" (détail d’une planche) : © Taiyô Matsumoto
"Number 5", série aux influences moebiusiennes/© Taiyô Matsumoto
"Le Samouraï Bambou" (lavis)/© Taiyô Matsumoto
"Le Samouraï Bambou", une planche pas vraiment dédiée à l’enfance, mais qui fascine, par ses découpages, à double titre.../© Taiyô Matsumoto

(par Florian Rubis)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En logo de cet article : affiche alternative pour l’exposition/© 2018 Taiyô Matsumoto & Festival d’Angoulême (crayon de papier, gouache acrylique, crayon de couleur).

"Taiyô Matsumoto, dessiner l’enfance", du 24 janvier au 10 mars 2019 au musée d’Angoulême : http://musee-angouleme.fr/

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • On en revient tout juste et ce sont des oeuvres d’art qui sont présentées par ce maître japonais ; nous avons été émus par la force de ses dessins et la justesse des textes associés. C’était magique, un de ces moments de grâce qui donnent le sourire pour toute la journée, malgré la pluie !
    C’est d’autant plus génial que l’expo se poursuit bien après le festival. Allez-y mais les yeux grand ouverts !

    Répondre à ce message