Animal Jack, T. 3 : La Planète du singe - Par Kid Toussaint & Miss Prickly - Dupuis

27 mai 2020 2 commentaires
  • Déjà le troisième tome de cette étonnante, rafraîchissante et passionnante série jeunesse. Un album logiquement un peu en deçà des excellents tomes précédents, mais qui comprend pourtant son lot de réussite !

Souvenez-vous : Jack est un petit garçon qui a le pouvoir de se transformer en n’importe quel animal, et tout le monde trouve ça normal ! Même s’il n’a jamais prononcé le moindre mot, Jack est extraordinaire et vit une existence ordinaire avec ses parents dans un village au milieu de la forêt...

À la fin du deuxième tome, nous avons appris le secret de Jack, qui limite maintenant l’étendue de ses pouvoirs comme on l’apprend au début de ce troisième tome. Cela ne réduit pourtant pas l’élan altruiste du jeune garçon ! Un tamarin vient d’ailleurs chercher son aide : le Dieu singe aurait disparu, ce qui provoque une véritable perturbation au sein du milieu animal, notamment auprès des primates qui se rassemblent aux quatre coins du globe. N’écoutant que son grand cœur, Jack part en quête du dieu des singes Numan et de ses trois gardiens, aidé de son ami Malek et de Floche, la luciole...

Animal Jack, T. 3 : La Planète du singe - Par Kid Toussaint & Miss Prickly - Dupuis

Avec l’avalanche des révélations du tome 2, nous conseillons tout d’abord au lecteur d’en relire la conclusion avant de débuter le tome 3, car il s’agit d’une seule et même séquence qui recèle encore quelques éléments importants à saisir pour profiter de la qualité de cette série.

Une fois de plus, Kid Toussaint fait rimer narration et éducation en abordant des sujets tantôt légers tantôt graves, par le truchement de cette série animalière. Aux thématiques précédemment abordées, le scénariste rajoute celle de la part d’innocence qui accompagne le deuil de l’enfance. Un sujet qui n’est pas neuf, mais qui prend une forme très concrète (et donc éducative) dans l’univers d’Animal Jack.

La seconde thématique porteuse reste la disparition des espèces animales. Un propos déjà abordé par le microcosme du village et de la forêt de Jack dans le tome 1, et que Kid Toussaint extrapole ici au macrocosme mondial par ces trois étapes au fil du Globe..



Le revers de la médaille demeure l’aspect répétitif de ce troisième tome. À vouloir passer dans plusieurs continents pour exprimer les diverses problématiques entraînant la disparition de la faune (ici représentée par les singes), le scénariste perd en rythme. Il s’en rend compte lui-même en pratiquant le second degré par le biais de ces personnages. Sans doute un clin d’œil au lecteur pour lui demander de lui faire confiance jusqu’au quatrième et dernier tome (qui s’annonce hors norme nous précédemment a-t-il confié).

Aucun baisse de régime par contre pour Miss Prickly : sa mise en page reste d’une grande lisibilité, son dessin tout aussi clair et évocateur. Les animaux demeurent reconnaissables au premier coup d’œil, tout en étant conformes à leurs races, et peuvent évoquer de vrais sentiments humains dans leurs expressions : une belle prouesse qui offre une riche palette d’informations au jeune lectorat.

Épinglons encore deux savoureux clins d’œil à Disney (des codes transgénérationnels pour les différents types de public) : tout le lien entre les humains et les Bandar-logs, ainsi que le duel de magie de Merlin l’Enchanteur légèrement remis à la sauce Animal Jack. Et comme à chaque fois, l’album se conclut avec des pages bonus dédiées aux animaux rencontrés.

En dépit d’une petite baisse de régime dans la répétition volontaire des thématiques, ce troisième tome ne déçoit pas et annonce un final en fanfare ! À découvrir d’urgence pour les jeunes lecteurs qui seraient passés à côté !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

De la même série, lire notre article consacré aux deux premiers tomes : Coup de cœur jeunesse : "Animal Jack" (Dupuis)

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Merci pour cette critique, une nouvelle fois pertinente.
    Juste une correction : Animal Jack continuera après le tome 4.
    Il y a de quoi faire encore quelques tomes entre la diversité de la faune, le folklore slave, asturien et autre... et hélas, les soucis environnementaux.

    Répondre à ce message

    • Répondu par emrys31 le 12 juin à  12:41 :

      Bonjour,
      vous venez de rassurer mon fils qui adore vos livres. Il a eu le tome 3 ce matin et l’a déjà fini mais il craignait qu’il n’y ai pas de suite car à la fin des tomes 1 et 2 il y a d’écrit « à suivre » mais pas dans le 3....
      Merci encore d’écrire pour les enfants qui aiment lire des livres, à l’aire du numérique

      Répondre à ce message