"Annick Tamaire", la nouvelle série irrévérencieuse de Fluide Glacial

23 février 2021 1
  • Oublié le "politiquement incorrect" : apprenez le "socialement incorrect" enseigné par Annick Tamaire, une petite fille qui a décidé d'assumer la zone dans laquelle elle vit, en rendant coup sur coup. On ne va tout de même pas se laisser emmerder par les cons !

"Annick Tamaire", la nouvelle série irrévérencieuse de Fluide GlacialQui aime bien châtie énormément. Voici ce que pourrait être le crédo d’Annick Tamaire, cette petite fille pour qui la violence et l’agressivité restent vraiment les réponses à tous les problèmes. Qu’elle soit en rue, en classe ou à l’école : faut pas la faire chier !

Mais ne croyez pas qu’Annick soit une masse de muscles avec une veste à clous ! Annick est une charmante jeune fille en jupette qui sourit à la vie... enfin sa vie, qui est bien éloignée des publicités qu’on voit à la TV. Car Annick vit dans la zone, et la seule façon d’accepter son monde, c’est de le dominer, même quand on est une petite fille de dix ans.

Le temps d’un album, Annick vous présente ses proches : ses parents dépressifs au bord de la rupture, Stéphane la tête d’ampoule insupportable mais qu’elle aime secrètement, Momo le benêt gentil qui sourit tout le temps, sans oublier un paquet d’autres camarades de classe qui l’insupportent et l’énervent en permanence.

Après un tel résumé et le visionnage de la vidéo, vous ne savez toujours pas quoi penser ? Pourriez-vous apprécier cette nouvelle série, en dépit de sa violence parfois gratuite ? Pour vous en convaincre, rien de plus simple : si vous n’avez jamais lu aucun album ou magazine de Fluide Glacial, et que vous n’appréciez que les albums colorés où de belles petites licornes sautent au-dessus des arcs-en-ciel, laissez tomber ! Mais si vous appréciez l’humour corrosif (voire trash), surtout lorsqu’il permet d’avoir une autre vision du monde qui nous entoure, alors foncez !

Car Annick Tamaire ne se limite pas du tout à une petite fille qui insulte ou tape son prochain (même si ce paradoxe fonctionne parfaitement) : Annick est bien sûr confrontée à plein de problèmes qu’elle ne peut pas résoudre par la violence, surtout lorsque l’autre est plus grand ou plus costaud qu’elle (car elle ne domine finalement que sa classe).

Jonathan Munoz a parfaitement compris ce point de vue. Après avoir distillé son univers et sa façon de penser, l’auteur joue sur plein de différents sujets qui sont ultra-sensibles dans notre société (la dépression, la drogue, les pervers sexuels, le SIDA, etc.), et les désamorce grâce à sa petite fille que rien n’effraie, surtout pas mettre les pieds dans le plat.

Même si quelques gags sont moins bons que les autres (nobody’s perfect), ce premier album est magnifiquement agencé et monte progressivement en puissance en développant de nouvelles thématiques. Et bien sûr, il profite du dessin ultra-expressif de Jonathan Munoz qui sait en plus parfaitement utiliser les codes de la BD, notamment dans les cases sans décor qui accompagnent les effets de ses chutes.

Pas encore convaincu ? (Vous êtes difficile...) Alors foncez chez votre libraire préféré lui demander son avis. Et surtout lisez la première histoire de cinq pages dans son magasin... Vous venez d’éclater de rire et supportez le regard interloqué des autres clients ? Alors achetez l’album et prolongez chez vous ce plaisir coupable !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Annick Tamaire T.1 - Par Jonathan Munoz- Fluide Glacial

 
Participez à la discussion
1 Message :