Another T1 - Par Hiro Kiyohara - Pika Édition

17 juin 2015 0 commentaire
  • De retour dans la ville de ses grands-parents, un collégien découvre que la classe dans laquelle il a été affecté cache de sombres secrets. Adaptation d'un roman d'horreur à succès, ce manga, qui joue des thématiques du fantôme et de la malédiction, se montre pour le moment laborieux dans son exposition.

Son père parti à l’étranger pour son travail, Kôichi Sakakibara, collégien à la santé fragile, va vivre chez ses grands-parents, dans la ville natale de sa mère morte l’année de sa naissance. Si les premiers contacts avec ses nouveaux camarades de classe lui semblent chaleureux, une forme de malaise, reposant sur des non-dits et des stratégies d’évitement, s’installe rapidement. Kôichi le sent : on lui cache quelque chose...

Et c’est d’autant plus bizarre qu’il y a dans la classe une jeune fille, Mei Misaki, que Kôichi semble le seul à voir, tous les autres élèves l’ignorant complètement. S’agit-il d’un fantôme ? A-t-il des hallucinations ? Tout cela le conduit à la découverte d’un drame survenu vingt-six ans plus tôt dans cette fameuse classe de 3e3 qu’il vient d’intégrer...

Another possède des qualités évidentes, à commencer un travail sur l’ambiance, habilement inquiétante, et une narration globalement soumise à la focalisation du héros, dont le lecteur partage les errements et les questionnements. L’atmosphère de mystère s’en trouve renforcée et les amateurs du genre devraient y trouver leur compte. On y ajoute une utilisation intéressante de l’ancrage temporel, le choix des dates faisant sens, notamment par rapport au patronyme du héros.

Another T1 - Par Hiro Kiyohara - Pika Édition
L’intégration ne semble pas devoir être évidente, en 3e3
Another T1 © Yukito Ayatsuji 2010 © Hiro Kiyohara 2010 / Kadokawa Corporation

Reste que le manga donne l’impression de ne pas avoir complètement assumé ou maitrisé ses choix. Si l’on suit le héros dans ses découvertes, le prologue de la série donne directement certaines clés de compréhension que Kôichi mettra tout le volume ou presque à découvrir. Intérêt et suspense s’en trouvent amoindris.

De même, si le flottement autour de la perception des événements par le héros sert bien le climat global du récit, la narration manque parfois de clarté ou de fluidité dans l’enchainement des scènes et des situations, donnant au lecteur le sentiment de passer du coq à l’âne sans transition. On pourrait mettre ça sur le compte du trouble éprouvé par le personnage principal, mais l’on doute qu’il faille ainsi perdre le lecteur sur des détails pour faire comprendre que le héros se sent lui-même perdu.

Poussif donc, dans ce volume d’exposition, Another saisit toutefois par son final, surprenant et violent, qui raccroche d’un coup l’attention du lecteur. En fin de compte, on se pencherait bien sur les sombres secrets qui régissent la vie des élèves de la classe de 3e3...

Documents
Une bien étrange rencontre dans les couloirs de l'hôpital, où débute notre (...)

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Another T1. Par Hiro Kiyohara, d’après le roman de Yukito Ayatsuji. Traduction Djamel Rabahi. Pika Édition, collection Seinen. Sortie le 20 mai 2015. 208 pages. 7,20 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?