Apprenti (Mémoires d’avant-guerre) - Par Bruno Loth - La boîte à bulles

5 janvier 2011 0 commentaire
  • Bruno Loth, fils d'ouvrier ajusteur, évoque les années d'apprentissage de son père, sur les chantiers navals de Bordeaux, dans les années 1930. Chronique sociale vibrante d'authenticité et qui valorise, en passant, les arts et l'engagement politique.

Jacques Loth, ouvrier sur le port de Bordeaux, a eu la bonne idée de tenir un journal dès ses premières années dans le monde du travail. Apprenti à 16 ans, il aurait pu poursuivre ses études, mais décidé à gagner vite sa vie, il s’engage à l’usine.

L’album de Bruno Loth, son fils, démarre en 1935, jour d’embauche de notre jeune travailleur sur les chantiers maritimes du Sud-Ouest. On suit les premiers pas de Jacques dans les ateliers, au contact des professionnels aguerris. On découvre le bizutage, la culture ouvrière, les relations hiérarchiques... Mais aussi les loisirs, son intérêt pour le dessin, les livres, et même ses premiers émois amoureux.

La famille Loth apparaît soudée et chaleureuse, tout autant que marquée par la maladie de la mère. Certains épisodes des relations pères-fils font figure de perles, telle la visite à la maison close pour les deux frères Loth, consciencieusement encadrée par le papa.

Apprenti (Mémoires d'avant-guerre) - Par Bruno Loth - La boîte à bulles

Apprenti constitue un témoignage vivant, précieux, des années du Front Populaire dans le monde ouvrier. D’un trait sensible et précis, Bruno Loth réussit la reconstitution minutieuse d’une usine monumentale produisant des bateaux. Et tout autant le petit monde des travailleurs de ces années-là.

En fin de récit, l’auteur a ajouté des photos, fac-similés et documents d’époque. Un album qui sonne très juste, et un document rare à mettre entre toutes les mains.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?