Newsletter ActuaBD

Aquaman : La Mort du prince - Par Paul Levitz, Steve Skeates & Jim Aparo - Urban Comics

  • Retour dans les années 1970 avec cette vingtaine d'épisodes réalisés par des grands noms du comics, parmi les plus marquants des aventures d'Aquaman. Fondateur des thématiques écologiques et tragiques du personnage, ce récit d'une grande qualité devrait ravir ses fans en dépit de certains aspects désuets dus à son âge vénérable.

Publié à l’occasion de la sortie du film de James Wan avec Jason Momoa et Amber Heard dans les rôles-titres, cet épais album [1] ne propose pas une histoire des origines d’Aquaman, mais une période où le roi des sept mers fut pris en main par une équipe créative particulièrement inspirée, dans un ensemble d’arcs narratifs qui firent date.

Nous retrouvons ainsi en duo principal de scénariste et dessinateur, Paul Levitz (La Légion des Super-Héros) et Jim Aparo (Batman), encore au début de sa carrière à cette époque mais dont nous reconnaissons déjà la patte si particulière. Les autres artistes participant à cette aventure ne sont pas en reste avec, entre autres, Steve Skeates (House of Mystery) et Mike Grell (Green Lantern/Green Arrow).

Aquaman : La Mort du prince - Par Paul Levitz, Steve Skeates & Jim Aparo - Urban Comics
© DC Comics / Urban Comics

Créé en 1941 par Mort Weisinger et Paul Norris, Aquaman fait partie de la première génération de super-héros. La constitution de son univers se fit par à-coups, en raison de sa popularité modérée par rapport aux têtes d’affiche comme Superman, Batman et Wonder Woman, et de son statut de héros secondaire.

Ainsi, il faut attendre 1959 pour que ses origines soient inventées, faisant de lui le fils d’un gardien de phare et d’une reine atlante. Les choses s’accélèrent ensuite avec la création de son jeune acolyte, Aqualad, en 1960, puis de Mera en 1963. L’idée de famille devient rapidement centrale : Aquaman épouse Mera en 1964, devenant l’un des premiers super-héros à se marier, puis l’un des premiers à devenir père avec la naissance de son fils en 1965.

L’univers de cette première époque ressemble déjà dans les grandes lignes à celui de « The New 52 » (2011), utilisé dans le film, et ne devrait guère surprendre le lecteur moderne même si certains détails diffèrent. Ainsi les sept royaumes n’existent pas encore : Mera vient d’une dimension parallèle de nature aquatique, et Xebel est le nom du scientifique responsable de la brèche entre leurs mondes. Quant à Orm, le demi-frère de notre héros, dit Ocean Master, c’est un humain et il a le même père qu’Aquaman. Il souffre dans cette version de troubles mentaux qui font de lui un vilain. Les autres grands vilains, comme Black Manta, le Pêcheur et le Charognard, sont également présents mais dans des versions simples, très « années 1970 », dirons-nous...

© DC Comics / Urban Comics

Les épisodes de cet album, couvrant presque quatre ans de publication, de 1974 à 1978, constituent donc un moment particulier de la vie du personnage : dense, intense, tragique et construit de façon ambitieuse pour arriver au point d’orgue qui donne son titre à l’ouvrage avec, inutile de le cacher plus longtemps, la mort du fils d’Aquaman et de Mera.

La première partie enchaîne diverses petites aventures mettant en scène des vilains récurrents comme Black Manta ou le Pêcheur, avec des démêlés réguliers avec les militaires de la surface dans des histoires de missile nucléaire, de dauphins dressés par des trafiquants de drogue, etc.

Les situations s’avèrent le plus souvent tendues, Aquaman devant autant lutter contre les malfrats que contre le manque de considération envers son royaume par les gouvernements du monde qui refusent de lui accorder un siège à l’OTAN par exemple, en dépit de ses coups de main décisifs...

© DC Comics / Urban Comics

Tous les grands thèmes sont donc là, et cette séquence s’achève sur un autre rebondissement classique : la déposition d’Aquaman en tant que roi, chassé du trône par un nouveau venu qui va jouer de la dualité de notre héros, et du fait qu’il ne peut être à la fois le souverain du royaume et un super-héros combattant avec ceux de la surface.

Aquaman s’installe alors avec Mera et son fils dans une Aquacave afin de vivre paisiblement. Débute un nouveau cycle d’aventures fonctionnant sur le même principe que le premier, où Black Manta continue d’être très présent en tant qu’ennemi numéro un de notre héros aquatique.

Les choses finissent par s’arranger avec l’Atlantide, la machination de l’usurpateur se trouvant déjouée, mais les sous-intrigues s’entremêlent de plus en plus, lorsque finit par arriver le terrible drame : la mort du jeune fils d’Aquaman, tué par Black Manta.

© DC Comics / Urban Comics

La dernière partie s’articule alors autour de trois fils rouges : Aquaman se réfugie dans le « travail », Mera s’engage dans une quête pour « sauver » son fils, retournant dans son monde d’origine, et Aqualad retrouve ses origines perdues au sein d’un peuple sous-marin pacifiste. Il s’agit certainement de la partie la plus sombre et la plus ambitieuse du volume, explorant de façon puissante le thème de la mort et du deuil. Elle marquera la façon d’appréhender le personnage dans toutes ses versions ultérieures.

Un album extrêmement complet, aux dessins de qualité, riche de ses nombreux protagonistes, alliés comme ennemis. Il brosse un très beau portait d’Aquaman au travers d’aventures variées, feuilletonesques, pourvues d’une véritable montée d’intensité jusqu’au dernier acte, surprenant par sa dureté mais aussi par la cohérence qu’il confère à l’ensemble.

© DC Comics / Urban Comics

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Aquaman : La mort du prince. Scénario : Paul Levitz, Steve Skeates & Collectif. Dessin : Jim Aparo, Mike Grell & Collectif. Traduction Maxime LeDain & Laurent Queyssi. Urban Comics, collection "DC Archives". Sortie le 7 décembre 2018. 344 pages. 28,00 euros.

Acheter cet album sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

Aquaman "DC Rebirth" sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1
- Lire la chronique du tome 2
- Lire la chronique du tome 3
- Lire la chronique du tome 4

Aquaman "The New 52" sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1 de la série
- Lire la chronique du tome 3 de la Justice League
- Lire la chronique du tome 3 de la série
- Lire la chronique du tome 4 de la série
- Lire la chronique du tome 5 de la série

Aquaman "Sub-Diego" sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1
- Lire la chronique du tome 2

[1Les épisodes contenus dans Aquaman : La Mort du prince sont :
- Adventure Comics #435-437, #441-455 (juin 1974 à octobre 1977),
- Aquaman #57-63 (mai 1977 à mai 1978).

 
Newsletter ActuaBD