Aquaman T1 – Par Geoff Johns & Ivan Reis – Urban Comics

9 janvier 2013 0 commentaire
  • Le roi d'Atlantis est enfin de retour dans sa propre série pour ce "relaunch" de l'univers de DC. Il a enfin le droit à des histoires pleines de punch et non plus de discussions ennuyeuses avec Captain Igloo, Voyons tout de suite si le poisson est de prime fraîcheur...

Aquaman est certainement le héros le plus malmené de DC Comics. Moqué par les fans à cause de ses histoires niaises, c’est lors de Brightest Day que le héros est revenu sur le devant de la scène, pour être ensuite , lors de Flashpoint, au centre du conflit planétaire entre Atlantis et Themyscira, l’empire des Amazones.

Dans ce relaunch, Aquaman tente de trouver sa place sur Terre, lui qui a refusé le Trône d’Atlantis, renonçant à son droit légitime à régner sur le destin des océans, représentant 70% de la surface de la Terre.

On ne présente plus les tours de force de Geoff Johns qui a réhabilité Hal Jordan après sept ans de réclusion éditoriale. Il fait revenir Barry Allen en tant que Flash et créant ainsi la Flash Force. Ici, le taulier du DC Universe redonne ses lettres de noblesses à un héros qui en avait vraiment besoin.

Aquaman T1 – Par Geoff Johns & Ivan Reis – Urban Comics
(C) DC Comics/Ivan Reis

Outre le problème de la cohabitation des espèces, les droits du sang ou encore la vengeance, les thèmes abordés par Geoff Johns constituent un des meilleurs titres popcorn de ce New 52. Les illustrations nous en mettent plein la vue grâce au talent du Brésilien Ivan Reis, également responsable de Blackest Night. Il s’en donne ici à cœur joie pour ce qui est des fonds marins et régale nos yeux grâce à son art de la splash-page explosive.

Contenant les six premiers épisodes publiés il y a maintenant un an aux États-Unis, cette édition d’Urban Comics est un peu décevante en ce qui concerne les bonus. Nous avons juste droit à trois misérables pages de croquis préparatifs alors que certains titres de moindre ampleur de la collection ont eu le droit à une pléthore de goodies. Une galerie des variant covers du titre n’aurait pas été superflue, tout comme un petit dossier sur l’évolution du personnage à travers les âges, pour que le lecteur néophyte puisse se rendre compte du chemin parcouru...

(C) DC Comics/Ivan Reis

(par Antoine Boudet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?