Newsletter ActuaBD

Aquaman : un héros (jusqu’ici ?) incompris

19 décembre 2018 3 Comics par Vincent SAVI
🛒 Acheter
  • Alors que sort aujourd’hui sur nos écrans la première adaptation cinématographique du Roi des sept mers, intéressons-nous un peu à ce personnage emblématique de DC Comics qui connaît depuis quelques temps un regain d’intérêt après avoir été mis de côté, moqué et boudé par le public durant de longues années.

Aquaman alias Arthur Curry fait pourtant partie de la première vague super-héroïque, celle qui a emboité le pas à Superman apparu en 1938. Aquaman a, quant à lui, lui été créé en novembre 1941 par Paul Norris et Mort Weisinger dans More Fun Comics #73 (en même temps que Green Arrow).

Comme de nombreux personnages de comics, ses origines ont maintes fois été revisitées, mais s’il fallait en retenir une la voici : fils d’une reine atlante et d’un gardien de phare, Arthur Curry (ou Orin) est élevé par son père dans le monde de la surface. Après la découverte de ses origines, il sera tiraillé entre le monde des humains et le monde sous-marin, lui qui est l’héritier légitime du trône de l’Atlantide. Ses pouvoirs lui offrent une force et une endurance surhumaines, ainsi qu’une parfaite adaptation à la vie sous-marine. Il peut d’ailleurs communiquer télépathiquement avec les créatures vivant sous l’océan et nager à très (très) grande vitesse.

Aquaman : un héros (jusqu'ici ?) incompris
Aquaman a eu un cursus scolaire différent du nôtre...
© DC Comics

Plus qu’un super-héros, Aquaman est un monarque essayant de protéger son royaume et de maintenir la paix parfois fragile avec le monde de la surface. Ses aventures ont d’ailleurs bien souvent une teneur politique et écologique, le tout dans un cadre océanique et mythologique.

Il est aussi l’un des premiers héros chez DC Comics à se marier et à devenir père, dès les années 1960, alors qu’il faudra attendre encore quelques décennies pour voir Batman et Superman l’imiter. La mort du fils d’Aquaman en 1977 - à peu près au même moment que la mort de Gwen Stacy pour Spider-Man - est d’ailleurs l’un des moments les plus sombres de sa carrière et marquera profondément le personnage, un épisode récemment réédité par Urban Comics.

Aquaman explore les fonds sous-marins avec sa compagne Mera et son acolyte Aqualad, il dirige l’Atlantide, sauve l’univers avec ses collègues de la Justice League, protège la faune et la flore de l’océan, trouve des trésors enfouis, dispute le trône à son demi-frère Orm alias Ocean Master... Tous les ingrédients sont donc là pour que le personnage vive de grandes histoires et connaisse le succès. Mais comme pour l’écologie et en particulier de l’état des océans que le personnage défend parfois, l’humanité semble ne pas s’intéresser au protecteur des profondeurs. Triste ironie...

La mort de son fils, une tragédie pour Aquaman, à retrouver chez Urban Comics
© DC Comics

L’une des raisons de ce désintérêt, la plus évidente en tout cas, est la série TV Super Friends ("Le Plein de Super" en VF), une série d’animation diffusée de 1973 à 1986. Elle a grandement popularisé l’image d’un Aquaman ridicule, en particulier face à ses autres collègues de la Justice League. Le personnage était bien souvent mis dans des situations peu flatteuses, quand il n’était tout simplement pas inutile. Une image qui a imprégné la culture populaire, et colle encore à la peau du personnage.

La série "Super Friends" a été sans aucun doute une tragédie pour l’image d’Aquaman
© DC Comics

Il faut dire aussi que son patronyme, "Curry", similaire à la célèbre épice, n’inspire pas forcément l’admiration. Même pour l’époque, son costume orange et vert pouvait paraître kitsch (même s’il semble aujourd’hui redevenu tendance...). DC a plusieurs fois tenté de modifier son apparence et son back ground pour rendre le personnage plus populaire : ils ont changé son costume, l’ont rendu plus sauvage, lui ont fait pousser la barbe, ont remplacé sa main par un harpon...

Rien n’y fit. Lle personnage n’occupait toujours pas la place qu’il méritait dans l’Olympe de DC Comics, son image de héros ridicule et inutile lui collant trop à la peau.

Les années 1990 : Aquaman barbare ou maître nageur, au choix...
© DC Comics

Cette image pourtant, le scénariste Geoff Johns décide de l’étreindre quand il reprend le personnage en 2011 dans les séries Aquaman et Justice League. Les moqueries qu’il subit dans le monde réel sont transposées au sein de l’histoire et vécues par le personnage lui-même, le rendant par ce fait immédiatement plus attachant. Johns présente aussi les capacités du personnage sous un jour plus spectaculaire et démontre qu’elles sont loin d’être inutiles.

Le scénariste, accompagné de dessinateurs talentueux comme Ivan Reis, Jim Lee ou Paul Pelletier alterne récits d’aventure et histoires plus politiques. Son traitement rendit ses lettres de noblesse à notre habitant des profondeurs.

Aquaman et sa compagne Mera, sous l’ère de Geoff Johns
© DC Comics

Depuis, le personnage a rejoint les rangs de la Justice League sur le grand écran et a aujourd’hui droit à son propre film, lui permettant ainsi de toucher un plus large public, bien que l’écriture du personnage soit très éloignée de sa version comics. Il est cependant intéressant de noter l’évolution du design du personnage au cinéma, qui se rapproche de plus en plus de son costume original, qui n’apparaît finalement plus aussi ridicule aujourd’hui. Les premiers retours des fans sur le film constatent aussi une adaptation très fidèle.

Aquaman dans : Batman Vs. Superman (2016), Justice League (2017) et Aquaman (2018)
© Warner Bros.

Un long chemin a été parcouru par le personnage pour enfin réussir à entrer dans les bonnes grâces du public. En dépit d’une histoire longue de 77 ans et d’une multitude de récits il est aujourd’hui compliqué de citer une « grande œuvre » du Roi des sept mers, même s’il existe cependant de très bons arcs narratifs dans sa continuité.

Il reste encore à creuser dans la caractérisation du personnage. Après tout, deux de ses thèmes les plus récurrents, la politique et l’écologie, sont plus que jamais d’actualité aujourd’hui. Aquaman pourrait être le porteur de messages forts pour défendre la cause environnementale, avant qu’il ne soit trop tard...

(par Vincent SAVI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

"Aquaman" en salle le 19 décembre 2018
Avec : Jason Momoa, Nicole Kidman, Willem Dafoe, Amber Heard, Patrick Wilson, Dolph Lundgren
Réalisation : James Wan
Scénario : Will Beall et David Leslie Johnson-McGoldrick
Musique : Rupert Gregson-Williams
Distribué par Warner Bros.

Aquaman "DC Rebirth" sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1
- Lire la chronique du tome 2
- Lire la chronique du tome 3
- Lire la chronique du tome 4

Aquaman "Sub-Diego" sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1

Aquaman "The New 52" sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1 de la série
- Lire la chronique du tome 3 de la Justice League
- Lire la chronique du tome 3 de la série
- Lire la chronique du tome 4 de la série
- Lire la chronique du tome 5 de la série

 
Participez à la discussion
3 Messages :
Newsletter ActuaBD