Archer & Armstrong T.3 - Par Fred Van Lente, Clayton Henry et Pere Perez - Panini Comics

27 janvier 2015 0 commentaire
  • Nouvelle aventure déjantée pour le plus improbable tandem de l'univers Valiant Comics que Panini tente d'incruster sur le paysage de la BD américaine pour la seconde année consécutive. Au programme : du rire, des dinosaures et des sondes annales !

Archer. Considéré par certaines autorités hautement spirituelles comme le Messie des temps modernes, il est également un jeune homme innocent et plein de belles valeurs, à la vision du monde biaisée et absurde du fait d’avoir été élevé dans un milieu clos au sein d’une secte certes puritaine, mais néanmoins nihiliste.

Armstrong. Gaillard rondouillard et jovial, de surcroît immortel et poète qui, après l’écriture de son premier texte, passa les millénaires qui suivirent dans la débauche et l’alcool. Une façon comme une autre de passer l’éternité.

Ce duo improbable que tout oppose est de retour au sein d’une troisième aventure qui les mène cette fois-ci sur les traces des origines de Obadiah Archer jusqu’aux portes d’un petit coin de Paradis en toc en dehors du temps et où viennent s’égarer toute sorte de voyageurs toutes époques confondues...

Archer & Armstrong T.3 - Par Fred Van Lente, Clayton Henry et Pere Perez - Panini Comics
© Valiant / Panini Comics

Fred Van Lente se régale dans cette aventure fourre-tout souvent hilarante qui frôle la folie et l’absurde. En plus de créer le simulacre d’une histoire romantique cynique à souhait en faisant intervenir l’amour de jeunesse de notre jeune héros - soit dit en passant qui s’avère être sa sœur adoptive tueuse à gage qui le hait et est hantée par les fantômes de leurs parents gourous d’une secte apocalyptique, tout un programme ! - le scénariste invite aux côtés de ses personnages principaux une galerie de personnages hauts-en-couleur : dinosaures, indiens, soucoupes volantes et aliens de Roswell décérébrés et particulièrement attachés à l’usage de leurs sondes annales au design aguicheur ou bien encore le dernier voyage fantasmé d’un célèbre journaliste et écrivain du siècle dernier.

Sans compter la présence d’un antagoniste de choix, la caricature vivante du militaire et patriote américain armé de sa seule pipe et de ses jurons censurés et qui saura donner du fil à retordre à Archer et Armstrong ainsi que quelques éclats de rire grâce à la vulgarisation du propos de Van Lente et la bêtise manifeste de ce qu’il représente.

Un très bon moment de lecture qui s’inscrit dans le cadre de l’univers partagé de l’éditeur Valiant Comics et qui, comme le dernier album du titre phare X-O Manowar commence à véritablement jouer le jeu de ce genre de ligne éditoriale en mêlant son histoire à plusieurs autres qui se déroulent sur une même continuité, à l’image de Bloodshot de Duane Swierczynski et Harbinger de Joshua Dysart. Une impression de cohérence agréable qui s’établit pas à pas et qui élève les enjeux de chaque récit.



© Valiant / Panini Comics

(par Marco ZANINI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?