Area D T5 - Par Kyouichi Nanatsuki et Kyung-Il Yang (Trad. Emmanuel Bonavita) - Pika Édition

19 janvier 2015 0 BD d’Asie par Aurélien Pigeat
  • Après avoir défait Kidô, chef du quartier Est, Jin doit à présent faire face à Asura qui dirige un autre secteur de l'Area D, cette île où sont incarcérés les humains dotés de capacités spéciales. Et le pouvoir de la Sorcière de l'Ouest révèle à nos héros le passé de Jin...

La confrontation entre Jin et Asura prend une tournure inattendue. "Tragédie Grecque", le pouvoir de cette dernière, produit des illusions dans lesquelles les victimes se retrouvent plongées. Jin le copie au moment de perdre connaissance et entraîne tout le monde, alliés comme adversaires, dans ses propres souvenirs, à partir du jour où l’étoile Antarès explosa, provoquant des mutations sur une partie de la population mondiale.

Le procédé narratif servant à introduire et présenter l’attendu flashback concernant le héros s’avère plutôt habile. L’essentiel du tome retrace donc l’enfance de Jin, ce qu’il advenu de son frère Rei, et revient sur les temps qui ont suivi l’apparition des "Altered".

Si l’on avait émis certaines réserves à la découverte de la série, l’exploration de son background dans ce volume et son caractère extrêmement dynamique nous font revoir en partie notre jugement. La lecture se révèle là nettement plus attractive et prenante.

Certes, la caractérisation des personnages demeure lisse et schématique. Héros comme antagonistes manquent d’aspérités et d’une forme de profondeur qu’on aurait pu attendre étant donné le cadre et la tonalité choisis pour développer cette histoire. Mais les révélations produites et l’action menée tambour battant atténuent l’impression de superficialité.

En fin de compte, et c’est bien naturel au regard du magazine dans lequel il est prépublié (le Weekly Shōnen Sunday de Shogakukan), Area D répond bien quand même aux codes du shonen. Un shonen sombre peut-être, ne rechignant en effet ni sur la violence ni sur le drame, mais reposant sur un ton personnel dont les valeurs et les discours ne présentent guère d’ambiguïté. Un vrai manga d’action pour adolescents ou jeunes adultes.

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Area D T5. Par Kyouichi Nanatsuki (scénario) et Kyung-Il Yang (dessin). Traduction Emmanuel Bonavita. Pika Édition, collection "seinen". Sortie le 03 décembre. 200 pages 7,20 euros.

Commander le tome 5 chez Amazon ou à la FNAC

Lire la chronique consacrée aux premiers tomes d’Area D