Aria The Masterpiece T6 & T7 - Par Kozue Amano - Ki-oon

9 juin 2021 0
  • C'est l'heure des adieux à Aqua et à nos apprenties Ondines. Un dernier tour pour profiter des charmes de Néo-Venise, mais aussi pour assister au passage à l'âge adulte de nos héroïnes qui deviennent enfin professionnelles. Une fin simple, magique et émouvante, à l'image d'une œuvre culte et envoûtante.
Aria The Masterpiece T6 & T7 - Par Kozue Amano - Ki-oon

Le cycle des saisons avance une ultime fois pour boucler son troisième tour complet, selon le calendrier d’Aqua, soit sa sixième année terrestre. Cependant notre trio ne semble pas réellement vieillir, telles des fées de l’eau dont elles endossent l’habit pour guider les visiteurs dans les canaux de la cité des miracles.

Au-delà des merveilles de la cité, de son folklore et de ses traditions, cette dernière partie s’attarde surtout sur les relations tissées par nos héroïnes, que ce soit avec leurs mentors ou leurs amis. Et en bonne place nous avons évidemment Alice qui a bien du mal à accepter l’aide d’Athéna, même lorsqu’elle joue à son "défi du jour".

© KOZUE AMANO / MAG Garden

En effet la jeune fille, au caractère pessimiste, rencontre des difficultés pour s’ouvrir aux autres : elle craint plus que tout qu’on ne la prenne pas au sérieux. Mais Athéna ne va pas rater différentes occasions pour lui faire comprendre que si elle s’intéresse à elle, c’est pour faire partir de son monde et partager avec elle la magie des évènements qui traversent leurs vies.

Du côté d’Aika, c’est au contraire elle qui s’inquiète pour son mentor, Akira, qui rencontre la jalousie de certaines collègues. De même nous découvrons plusieurs épisodes du passé d’Akira, dont un remontant même à l’époque où elle n’était encore qu’une gamine, déjà dotée d’un sacré caractère. Sur l’autre face du monde d’Aika, nous trouvons Al, le gnome, dont elle est amoureuse, et qui lui rend bien. Le développement de leur relation d’ailleurs apparaît bien fleur bleue, alors que la jeune fille aime à dire qu’elle déteste tout ce qui s’y rapporte !

© KOZUE AMANO / MAG Garden

Enfin il y a Akari, l’éternelle émerveillée, qui sublime le quotidien et incarne l’esprit même d’Aqua. Elle craint, comme ses amies, le changement une fois qu’elles deviendront Primas, c’est-à-dire adultes. Il lui faudra dire au revoir à ces jours d’insouciance, à Cait Sith, mais aussi à sa vie commune avec Alicia, qui lui confiera la compagnie Aria...

Nous-mêmes, avons versé notre larme lorsqu’elles ont passé leurs épreuves finales et que s’est refermé ce septième et dernier tome. La douceur de vivre de Néo-Venise, les joies simples d’une vie rythmée par les saisons, les fêtes et les moments entre amis vont nous manquer. Sans oublier la candeur et le merveilleux du quotidien qui n’ont jamais été aussi bien personnifiés que par ces gondolières d’un presque autre monde !

© KOZUE AMANO / MAG Garden

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Aria The Masterpiece T6 & T7. Par Kozue Amano. Traduction Geraldine Oudin. Ki-oon, collection "Shônen". Sortie le 18 février 2021 & le 3 juin 2021. 352 pages. 15,00 euros.

Acheter le tome 6 sur BD Fugue, FNAC, Amazon

Acheter le tome 7 sur BD Fugue, FNAC, Amazon

Aria The Masterpiece sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique des tomes 2 & 3,
- Lire la chronique des tomes 4 & 5.

Amanchu ! sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2,
- Lire la chronique du tome 4,
- Lire la chronique du tome 7,
- Lire la chronique du tome 8,
- Lire la chronique du tome 9,
- Lire la chronique du tome 10,
- Lire la chronique du tome 11,
- Lire la chronique du tome 12,
- Lire la chronique du tome 13,
- Lire la chronique du tome 14.

  Un commentaire ?