Assassins 2 : le vampire - Par Puchol & Rodolphe - Casterman

14 mars 2010 0 commentaire
  • Une collection qui confirme ses qualités avec un deuxième opus toujours signé Rodolphe et Puchol. Pour "Le Vampire de Düsseldorf", un intérêt supplémentaire : plonger dans la réalité de l'Allemagne juste avant l'avènement du nazisme.

Quoi de plus efficace qu’une enquête aux trousses d’un serial killer ? Avec ces portraits de monstres devenus célèbres, la série Assassins offre aux faits divers sanglants une perspective historique précieuse.

Ce deuxième volume relate le parcours du tueur allemand Peter Kurten, après un premier album consacré à l’abominable Docteur Petiot.

Même duo d’auteurs, et même réussite. Un album qui se dévore avec passion, malgré le classicisme du style. Le lecteur, scotché par les crimes répétés du vampire en question, suit en alternance des scènes de remue-méninges au fond des bureaux de la police locale.

Mais l’intérêt du Vampire de Düsseldorf, c’est aussi la plongée dans l’Allemagne des années 1930 : Naissance du parti nazi, affrontement entre communistes et fascistes, opinion publique vindicative... Ces éléments contextuels constituent un véritable petit cours d’histoire.

Le dessin de Jeanne Puchol, avec sa précision à l’ancienne, convient à merveille à cette histoire. Les visages bien campés, donnent une solide incarnation aux personnages. En choisissant une narration sobre et précise, Rodolphe fait un équipier parfait.

Dans le genre polar haletant, un sans-faute.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?