Astérix et le plaisir de « Lire »

1er novembre 2004 0 commentaire
  • Un Hors Série de {Lire} (N°1 - Novembre 2004) vient fêter opportunément les 45 ans de résistance du petit Gaulois, inventé par Albert Uderzo et René Goscinny dans un HLM de Bobigny lors d'une chaude soirée du mois d'août 1959.

Outre une chronologie bien utile, on y trouve la success story du teigneux Gaulois par son géniteur, le dessinateur Albert Uderzo, qui anime seul la série, avec le succès que l’on sait, depuis la disparition en 1977 de Goscinny. Des fac-similés des scénarios de son complice figurent d’ailleurs dans ce numéro, documents qui permettent de voir comment il travaillait. On y a reproduit deux textes du même, intitulés pour l’un « Les Secrets d’Astérix », où figure la célèbre sentence : « Quand j’ai entendu un de mes grands anciens me dire : « Le métier de scénariste ? C’est à la portée du premier imbécile venu », j’ai compris que j’avais trouvé ma voie » ; pour l’autre, une conférence à l’humour délicieux titré « Le Phénomène Astérix », les mots exacts de la couverture de L’Express de Septembre 1966 qui lança le personnage auprès des intellectuels.

Suit un hommage d’écrivains, et pas des moindres : Alexandre Jardin, Eric-Emmanuel Schmitt, Didier van Cauwelaert, Frédéric Beigbeider, Arturo Pérez-Reverte, Amélie Nothomb, Eric Fottorino, Max Gallo (qui parle évidemment de César), Daniel Pennac, Umberto Eco, Philippe Delerm. Les auteurs de BD ne sont pas en reste, une brochette d’entre eux rend hommage à leur ancêtre gaulois : Loisel, Zep, Sfar, Lidwine, Bourgne, Bilal, Moebius, Pétillon, Turk, Tibet, Vance, Gotlib, Franquin ; des dessinateurs admiratifs du monde de la BD les imitent : Jean-Claude Jitrois, Lolita Lempicka, Raymond Moretti, tandis qu’Uderzo lui-même s’incline respectueusement devant le créateur de Picsou, Carl Barks.

Le numéro se termine par une interview d’Uderzo qui remet les montres à l’heure (c’est de saison) et qui s’intitule : « Ma Vérité ». Il en profite pour publier deux cases du Roman de Renart qui était le projet initial des deux compères de Bobigny si le sujet n’avait été pris par un autre dessinateur. Avec son dictionnaire illustré des citations latines d’Astérix, un amusant bêtisier, un quizz et un choix des scènes d’anthologie des albums, ce numéro de Lire est un indispensable bain de jouvence pour ceux qui veulent se replonger dans la magie de l’univers d’Astérix.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?