Au Grand Palais et en librairie, c’est la rentrée Tintin !

20 août 2016 5 commentaires
  • Tintin a toujours la mèche vaillante, en particulier en cette rentrée 2016. Le prétexte est tout trouvé : le journal Tintin aurait 70 ans, et avec lui les éditions du Lombard. Vous voulez dire l'hebdomadaire arrêté en 1988? Et cet éditeur qui a (presque) tous les personnages du journal de 7 à 77 ans à son catalogue, sauf le principal, le reporter à la houppe? Oui, da. Mais on s'en fout, c'est pas le moment de gâcher la fête !
Au Grand Palais et en librairie, c'est la rentrée Tintin !
La Grande Aventure du Journal Tintin, au Lombard. 777 pages d’histoire du journal des 7 à 77 ans.

En janvier 2000, un ouvrage d’Hugues Dayez intitulé "Tintin et les Héritiers" faisait le point sur la gestion de l’œuvre d’Hergé : "En seize ans, les gestionnaires de cette œuvre mythique ont accumulé les faux pas : mort du journal Tintin, publication d’un album boiteux, Tintin et l’Alph’art, politique de merchandising haut de gamme et contrôle de l’image que certains tintinophiles de la première heure assimilent à de la censure et du mercantilisme..."

Seize ans plus tard, s’il était fondé, force est de constater que depuis, le tableau est un peu moins pessimiste : un Musée Hergé a été construit à Louvain-La-Neuve près de Bruxelles et l’exploitation cinématographique de Tintin par Spielberg & Jackson (un deuxième film est annoncé en 2017) aussi surprenante et bizarre soit-elle n’ont pas amoindri la notoriété du reporter d’Hergé, au contraire.

Un vrai-faux anniversaire

En septembre 2016, le Journal Tintin, s’il avait continué à être publié, comme c’est le cas pour le Journal de Mickey (fondé en 1934) ou le Journal de Spirou (1938), aurait 70 ans.

L’hebdomadaire des "7 à 77 ans" s’était arrêté en 1988, à la suite d’une décision de la Fondation Hergé d’en retirer le gestion aux éditions du Lombard pour en faire un mensuel plus adapté à l’image du personnage, intitulé "Tintin reporter". Il subsista quelques mois avant de mettre la clé sous le paillasson ; après cela, Tintin disparut des kiosques, sauf lors de la publication de numéros hors-série thématiques, qui d’ailleurs remportèrent des succès certains...

Or donc, direz-vous, cet hebdomadaire-là n’a plus à fêter son anniversaire puisqu’il a disparu, il y a bientôt 30 ans... Eh bien, pourtant, si ! C’est cela la magie du virtuel au XXIe siècle, le miracle de Tintin !

Ka-Boom se penche sur la Ligne Claire

Mieux encore : l’un des titres de presse parisiens les plus en vue, Paris-Match ("le poids des mots, le choc des photos") qui, d’ordinaire ne consacre ses couvertures qu’aux grands de ce monde, s’est substitué à l’ectoplasme de l’hebdomadaire de Raymond Leblanc pour consacrer pas moins d’un numéro entier au locataire de Moulinsart avec, au sommaire : Blake et Mortimer, Ric Hochet, Corentin, Chlorophylle, Michel Vaillant, Alix, Clifton, Thorgal..., comme au bon vieux temps ! Mais de cela, nous vous avons parlé déjà...

Carpet Bombing

Ce "hors-d’œuvre" (le mot est particulièrement approprié) n’est que la première phase d’une opération média d’envergure -un "Carpet Bombing" comme on dit dans les grandes écoles de commerce- qui nous attend dans les prochaines semaines et destinée à mettreTintin sous les feux de la rampe cet hiver.

Même l’avant-garde de la BD se met à relire Hergé.

Cela commence avec un autre "en-cas", un numéro de Ka-Boom spécial Hergé sorti ces jours-ci qui consacre tout un dossier au « Le Mystère de la ligne claire » où une brochette de spécialistes devisent sur l’œuvre d’Hergé à travers des entretiens avec des auteurs qui se revendiquent de son influence : Joost Swarte, Ted Benoit, Charles Burns, Jochen Gerner, Blutch, et les gens de Bittercomix. Nous l’avons chroniquée rien que pour vous dans notre rubrique Presse.

Le même Jochen Gerner signe avec Emmanuel Rabu RG : Renseignements Généraux : Lecture chromatique des aventures de Tintin (1929-1976), à L’Association, "à la fois un livre de création et un essai, une bande dessinée, un poème et un livre d’art. Un hommage à l’œuvre d’Hergé, un prolongement de cette œuvre et un travail théorique sur elle. Cinq propositions de relecture de l’ensemble des aventures de Tintin (couleurs imprimées, formes dessinées, subtilités narratives, couleurs mentionnées)".

Cela continue avec "La Grande Aventure du journal Tintin", un fort volume de 777 pages coédité par Le Lombard et Moulinsart qui sera mis en vente le 26 août. Concocté par les meilleurs spécialistes, dont l’hergéologue Philippe Goddin, il retracera la fantastique aventure du journal fondé par Raymond Leblanc et Hergé.

Il est le prélude à une grande fête organisée par le Lombard le 2 septembre, dans la foulée du Prix Raymond Leblanc remis la veille, inaugurant une Fête de la BD de Bruxelles qui aura lieu du 2 au 4 septembre 2016 avec un rallye Tintin le dimanche, une méga-teuf pour tous les auteurs du Lombard. Un anniversaire quelque peu en avance sur la date de la fondation des éditions du Lombard, le 26 septembre 1946. Nous y serons, nous vous le raconterons !

Une exposition majeure au Grand Palais à Paris, du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017.
Le catalogue de la garnde expo Hergé au Grand Palais sera dans les librairies en septembre.

Deux expos sinon une

Pour suivre, France Culture reprend la formule du feuilleton radio qui avait si bien fonctionné en février dernier avec Les Cigares du Pharaon. Cette fois, c’est Le Lotus bleu qui illustrera l’antenne dont la diffusion, le 28 septembre, coïncidera avec la grande exposition Hergé au Grand Palais à Paris (28 septembre 2016 - 15 janvier 2017). La radio nationale a prévu de diffuser d’autres épisodes dans les années qui viennent : « Les Sept boules de cristal », « Le Temple du soleil » et « L’Affaire Tournesol », « Les Bijoux de la Castafiore  » sont les autres albums qui seront interprétés pour la radio. On n’en a donc pas fini...

Au même moment, Tintin occupera les écrans d’ARTE et de la RTBF avec un documentaire "Hergé à l’ombre de Tintin". Signé par Hugues Nancy, il est coproduit par Arte France, Gédéon, Moulinsart et la Réunion des Musées Nationaux, et sera diffusé sur Arte le 22 octobre 2016. On y verra des interventions de Philippe Goddin, François Schuiten, Benoît Mouchart, Michael Farr, Frédérik Peeters, Andreas C. Knigge, Cécile Maisonneuve, Joost Swarte et Pierre Fresnault-Deruelle. L’archiviste de Moulinsart, Dominique Maricq en est le conseiller scientifique.

On peut visionner un extrait mais, en attendant, on peut voir intégralement sur Youtube, le documentaire réalisé par Benoît Peeters, Pierre Sterckx et Virginie Jortay en 1989. "Pas mal de choses sont datées ; quelques informations sont erronées. Mais on peut y voir et y entendre plusieurs témoins essentiels de la vie d’Hergé, comme ses deux épouses Germaine et Fanny, Paul Jamin, Tchang Tchong-jen, Bernard Heuvelmans" confesse Benoît Peeters. Une archive de choix, cependant.

Des publications, dont un catalogue, accompagnent bien évidemment cette exposition majeure de la rentrée.

Une autre expo Hergé, quasiment aux mêmes dates, à Lausanne. Il est partout !

Et comme si cela ne suffisait pas, une autre exposition Tintin a lieu en même temps en Suisse, au Musée de Design et d’Arts appliqués contemporains (MUDAC) à Lausanne, pendant le Festival de BD de Lausanne, le BD-FIL : il s’agit de l’exposition Le Monde d’Hergé, une réplique de celle qui eut lieu à Louvain-la-Neuve et dont les dates coïncident avec celles du Grand Palais : du 15 septembre 2016 au 15 janvier 2017. Nous reparlerons de BD-FIL très bientôt.

Pour les fêtes...

Casterman profite évidemment de l’aubaine pour sortir ses nouveautés et mettre Tintin en avant ("un album-jeux offert pour deux albums achetés") : le 7e volume de la collection "Hergé intégral" portant sur les années 1937 à 1939, avec une postface de Jean-Marie Embs, Philippe Mellot et Benoît Peeters (à 80€) paraîtra en octobre, et un coffret "Tout Tintin" en novembre (à 99€).

Une nouvelle édition révisée et complétée par Benoît Peeters sort pour l’occasion.

C’est fini ? Non pas, on en oublie sûrement, comme par exemple cette nouvelle édition de Hergé, fils de Tintin de Benoît Peeters chez Flammarion qui paraît le 21 septembre : "Le texte de base est le même. Mais je l’ai relu de très près, rectifié çà et là, et complété sur un certain nombre de points. L’épilogue, "Hergé après Hergé", a été fortement revu" précise l’auteur.

Hergé ésotérique "au pays des tarots". En novembre.

On peut ajouter cet étonnant ouvrage à paraître en novembre aux éditions 4 Chemins qui en ajoute encore un peu plus au corpus ésotérique des aventures de Tintin : Hergé au pays des tarots par Pierre Augereau : "22 albums en couleurs de Tintin. 22 arcanes majeurs du tarot. Et d’étranges coïncidences qui permettent d’identifier Tintin à la carte du Mat, Tournesol à l’Hermite, Haddock au Pape et les Dupondt aux jumeaux du Soleil. Sans oublier Rackham le Rouge, Rastapopoulos, le prophète Philippulus, le moine Foudre Bénie, le chevalier de Hadoque et bien d’autres héros dont les visages se reflètent dans le miroir du tarot..." dit l’éditeur. Ben tiens...

L’expo parisienne sera l’occasion de nombreuses animations périphériques dont un "Festival Tintin à l’écran" au Grand Rex à Paris, du 13 au 15 janvier. On n’en aura donc jamais fini avec ce phénomène de la culture belge.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

- Commander "La Grande Aventure du journal Tintin" chez Amazon ou à la FNAC

- Commander "Hergé - Le catalogue de l’exposition du Grand Palais" chez Amazon ou à la FNAC

- Commander le 7e volume de la collection "Hergé, le feuilleton intégral" chez Amazon ou à la FNAC

- Commander Hergé, fils de Tintin de Benoît Peeters chez Amazon ou à la FNAC

- Commander RG : Renseignements Généraux : Lecture chromatique des aventures de Tintin (1929-1976) d’Emmanuel Rabu et Jochen Gerner chez Amazon ou à la FNAC

- Commander Hergé au pays des tarots par Pierre Augereau chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
5 Messages :