Avalanche d’idées reçues (et corrigées) pour Noël

17 décembre 2012 0 commentaire
  • Le Père Noël existe-t-il? Bon nombre d'enfants le croient et les adultes les regardent souvent avec un air attendri... Mais savent-ils qu'eux aussi croient à toute une série de balivernes qui sont véhiculées par les médias les plus sérieux? C'est le sujet de {Idées reçues et corrigées} de Y. Lejeune, Turalo et J-Ph. Peyraud (Ed. Delcourt), un livre qui mérite d'être offert même à ceux qui ne croient pas au Père Noël.

Ça y est, la mode américaine des "fact checkers", les "traqueurs de faits", a atteint la France et la bande dessinée. À la manœuvre, Yannick Lejeune, scientifique de formation qui en a assuré le scénario avec le gagman Éric Turalo Dérian, tandis que le dessin est assuré par l’élégant Jean-Philippe Peyraud. L’objectif ? En ces temps où Internet est le creuset de toutes les rumeurs, pointer toutes les croyances dont s’accommodent parfois les esprits les plus critiques.

"On s’est rendus compte que des fausses vérités étaient diffusées par tous, nous raconte Yannick Lejeune, y compris par des médias qui sont censés faire de l’information et donc un petit peu de vérifications, par exemple dans un journal au 20 heures, on a entendu en lancement d’un sujet sur la Muraille de Chine : "C’est le seul monument visible depuis la Lune." Or, si on réfléchit un tout petit peu, la Muraille de Chine fait 10 mètres de large et, donc L’Arche de la défense et la plupart de nos autoroutes, on devrait les voir aussi, même si ce ne sont pas des monuments. Les gens ont tellement l’habitude de ressasser ces idées qu’elles se diffusent sans que plus personne ne les remette en cause."

Avalanche d'idées reçues (et corrigées) pour Noël
Éric Turalo-Dérian et Yannick Lejeune, coauteurs du scénario. Éric contribua également aux couleurs.
Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Nos auteurs ont donc commencé à enfiler ces perles absurdes. Quelle n’a pas été leur surprise de constater que ces racontars se comptaient par dizaines, jusque parfois chez les personnes qui devraient être les mieux informées. Par exemple, l’idée qu’il y aurait davantage d’accouchements à la pleine lune : "Plus de 70% du personnel médical y croit, sauf que lorsqu’on analyse les chiffres des naissances produits par l’INSEE et qu’on les met face aux phases de la lune, on se rend compte que c’est faux, qu’il n’y a aucune différence entre une pleine lune et une lune normale. Le seul moment dans l’année où il y a un petit pic de naissances, c’est en septembre et c’est lié aux gens qui ont pris des bonnes résolutions et qui ont un petit peu fait la fête en janvier sans se protéger ou sans contraceptif. En septembre, il y a donc un petit pic, mais pas significatif."

Est-ce que Napoléon était petit ? Est-ce que Cléopâtre était égyptienne ? Quand on coupe un ver de terre en deux, est-ce que cela donne deux vers de terre ? Molière est-il mort sur scène ? La Guerre des cent ans a-t-elle duré cent ans ? Les épinards sont-ils riches en fer ? Les taureaux sont-ils attirés par le rouge ? L’homme descend-il du singe ? Woodstock a-t-il eu lieu à Woodstock ?

Idées reçues et corrigées par Y. Lejeune, Turalo et J. - Ph. Peyraud.
(c) Éditions Delcourt.

Nos auteurs ont vérifié tout cela. De formation scientifique (Ingénieur en informatique et DEA de recherche en sciences de gestion), Yannick Lejeune a appris à objectiver les choses et à débusquer les données scientifiques sérieuses sur chacun de ces sujets. Cela donne parfois lieu à des véritables et passionnantes enquêtes qui sont résumées en une page racontée de façon souvent drolatique.

Pourquoi ces croyances ? :"Il y a des choses que l’on aime croire, comme l’effet de la lune qui nous donne l’impression d’être une petite bactérie dans un océan soumis aux marées. Le cycle de la lune a 28 jours et le cycle de la femme aussi : c’est la preuve ! Sauf que si c’était le cas, toutes les femmes auraient leur période au même moment. On aime croire à ces choses car cela donne du tissu social. Si l’on dit que Charlemagne a inventé l’école (en fait, elle date des Sumériens), c’est parce que cela renvoie à une chanson populaire que l’on aime partager. "

Ce qui est amusant dans ce livre, c’est que ses auteurs mettent sur le même pied l’information scientifique et l’information ludique. Ainsi James Bond, Spider-Man, Mandrake ou le Professeur Xavier des X-Men sont convoqués soulignant combien la fiction a envahi notre mode de pensée.

Reste que l’on apprend que les premiers Père Noël étaient... verts et même de toutes les couleurs dont le rouge avant qu’il ne se fixe sur cette couleur sous l’impulsion d’une célèbre marque de soda, et que Jésus n’est pas né le soir de Noël mais au début de l’automne lorsqu’un pape du IVe Siècle après J-C. décida de retarder cette date au 25 décembre pour la faire coïncider à une fête païenne célébrant le solstice d’hiver. C’est donc à elle que l’on doit de s’échanger des cadeaux à Noël, une invention de quelques marchands avisés et experts dans le comportement humain.

Idées reçues et corrigées par Y. Lejeune, Turalo et J. - Ph. Peyraud.
(c) Éditions Delcourt.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Idées reçues et corrigées par Y. Lejeune, Turalo et J. - Ph. Peyraud. Éditions Delcourt.

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?