Avec Kultima, les organisateurs de Japan Expo avancent leurs pions

  • Le succès de Japan Expo a donné de l’appétit à la SEFA, la société qui organise le salon des loisirs japonais. Elle sample la manifestation en novembre et en crée une nouvelle : Kultima.

Avec ses 80.000 visiteurs, Japan Expo se positionne comme le deuxième festival de BD de France, derrière Angoulême. Avec cet avantage sur la manifestation charentaise : complètement privée, elle est plus réactive, plus commerciale, davantage diversifiée sur les loisirs connexes au neuvième art, plus en phase avec le public jeune et en plein dans la tendance forte du moment : l’univers des mangas. C’est dire si ce festival a encore de l’avenir devant lui.

Avec Kultima, les organisateurs de Japan Expo avancent leurs pions

Pour conserver sa suprématie, elle a décidé de sampler sa manifestation estivale en automne en créant « Chibi Japan Expo », littéralement : « Petit Japan Expo ». Oh, ils la jouent profil bas : pas question de concurrencer l’édition originale : Ce « Japan Expo miniature » ne couvrira que 10.000 M² au lieu de 55.000 M² en juillet. Mais les mangas s’achètent toute l’année, et en particulier avant les fêtes. Il est possible que les gros éditeurs regarderont la première édition avec circonspection, mais les vendeurs de goodies et autres éditeurs de DVD ou d’intégrales de mangas, s’en donneront à cœur joie car plein de nouveautés sortent à ce moment-là de l’année. Pourquoi dès lors, ne pas faire un « marché de noël » nippon ? Telle est l’idée, pas bête, il faut en convenir.

Et pour que l’événement n’ait pas un goût de répétition, pour soutenir l’effort et en même temps diversifier la proposition, nos futés organisateurs organisent un deuxième évènement : Kultima. Japan Expo est « le festival des loisirs japonais ». Kultima sera « le premier Festival des Cultures de l’Imaginaire », exploitant l’autre versant de la Youth Culture contemporaine.

«  À sa sortie à la mi-juillet 2007, le septième volume de Harry Potter s’est vendu à plus de 11 millions d’exemplaires en 24 heures constatent les organisateurs. En BD, depuis de nombreuses années, la saga Lanfeust de Troy d’Arleston et de Tarquin connaît un succès critique et commercial sans précédent avec plus de 5 millions d’exemplaires vendus tandis que les comics connaissent des adaptations cinématographiques de plus en plus nombreuses. » Sur ce constat, ils décident de créer un évènement articulé autour de l’Héroic-Fantasy, de la Science-Fiction et des comics. Exit Naruto, welcome Spider-Man et Star Wars ! 10.000 M² seront consacrés à cette « version bêta » : Littérature, BD, jeux vidéo, films, séries TV, jeux en tous genres, super-héros, jeux de rôle, univers magique, cosplays fantaisyens, films de genre et, cerise sur le gâteau la Convention de Troy, viendront naturellement animer cette programmation intelligemment ciblée. Et si ça marche, Kultima 1 prendra place en juillet aux côtés de Japan Expo 9ème impact.

Rendez-vous est pris les 2, 3 et 4 Novembre 2007 dans le hall 4 du Parc d’Expositions de Paris-Nord Villepinte (le même endroit que Japan Expo en juillet) pour constater si oui ou non la génération de Star Wars, de Harry Potter et du Seigneur des Anneaux sera au rendez-vous.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.