Avengers : Endless Wartime – par W. Ellis, M. McKone & J. Keith – Panini Comics

29 novembre 2013 4 commentaires
  • Dans cet album aux allures de super-production, les Vengeurs font face à d’énormes monstres volants et un complot gouvernemental pour un résultat peu inspiré qui peine à intéresser.

Dans un pays d’Europe de l’Est en pleine guerre civile, surgit un monstre ailé arborant le sigle de l’US Air orce. Face à cette bête qui appartenait au passé de Thor comme de Captain America, les Vengeurs partent à la recherche de réponses et de bastons.

Cet album est le premier de la nouvelle collection Marvel OGN censée en mettre plein la vue. Dans son cahier des charges, un format franco/belge, des sorties mondiales et des histoires de qualité, accessibles à tous et concoctées par la crème de la crème des auteurs de comics.

Le problème dans tout cela, c’est qu’à force de vouloir plaire à tout le monde, on finit par accoucher d’un truc insipide sans saveur, ni intérêt.

Avengers : Endless Wartime – par W. Ellis, M. McKone & J. Keith – Panini Comics
Cet album donne vraiment l’impression qu’on a regardé ce que les clients ont aimé dernièrement et que l’on s’est appliqué à cocher toutes les cases du parfait petit produit marketing : Puisqu’il a si bien marché, inspirons nous du dernier film en date, puis rajoutons donc Wolverine, vu sa côte de popularité, cela ne fera pas de mal.

Et comme les stars du scénario rassurent le public, donnons lui un vieux de la vieille comme Warren Ellis pour le convaincre.

Suite à la sortie du film Avengers, la Maison des idées nous avait promis une phase 2 dans les adaptations cinématographiques de ses héros. Il semble, au vu de cette bande dessinée, qu’elle avait omis d’inclure également une partie de sa production papier.

En effet, en plus de conserver l’esthétisme, le ton et le rythme du film, l’album reprend les mêmes personnages et les dépeint de la même manière qu’à l’écran. Ainsi, Iron Man est égocentrique, inconstant et drôle ; Thor est monolithique et sévère ; quant à Captain America, il est encore perdu dans ce nouveau monde qu’il ne connaît pas...

Et au cas où les références au grand écran seraient trop subtiles, Marvel a préféré assuré ses arrières en confiant la préface à dixit « Clark Gregg, l’agent Phil Coulson dans le film Avengers » comme fièrement annoncé en quatrième de couverture. Si ce gage de qualité ne vous impressionne pas et ne vous pousse pas à courir acheter ce comics, je ne sais pas ce qu’il vous faut...

avengers_endless_wartime_McKone_novembre_2013

(par Mathieu Drouot)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet ouvrage sur Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Avengers : Endless Wartime – Question au critique, je vous prie !
    29 novembre 2013 11:06, par Oncle Francois

    Je ne comprends pas votre critique, Monsieur Drouot ! d’un coté, vous dites que cela ressemble à une superproduction, que l’on fait appel à des "pointures" (Ellis, hélas... arf arf !°), au petit mutant à favoris et à griffes, très populaire chez les amateurs du "genre", et vous semblez déçu par ce livre qui ressemble à du francobelge. Qu’attendez vous des comics, monsieur Drouot ? Leur but est de rapporter des $ et des €, pas de faire de l’art. Marvel est maintenant détenue par Disney, donc rien ne devrait changer, car il s’agit d’une société capitaliste bien gérée.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 29 novembre 2013 à  13:30 :

      Et Dupuis, Dargaud, Soleil, Delcourt, Glénat etc ce ne sont pas des sociétés capitalistes peut-être ?

      Répondre à ce message

      • Répondu par Mathieu Drouot le 2 décembre 2013 à  23:03 :

        J’entends tout à fait ce que vous dîtes cher oncle mais malgré ce constat négatif, on espère toujours tomber sur le petit album bien fait. Pas forcément ambitieux mais qui réussit à nous emporter et nous divertir et il en reste tout de même.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Oncle Francois le 4 décembre 2013 à  13:02 :

          Merci pour votre réponse courtoise, cher Mathieu. Vous au moins avez compris que mon commentaire n’était pas une critique du coté "capitaliste" de l’édition. En attendant la sortie d’une véritable "pépite" du catalogue panini issu de l’univers marveloïde...

          Répondre à ce message