Avengers : X-Sanction – Par Jeph Loeb & Ed McGuinness (trad. Jérémy Manesse) – Panini

24 février 2014 4 commentaires
  • Le X-Men Cable revient d'entre les morts pour sauver sa fille d'une menace inattendue : les Avengers ! « Mieux vaut prévenir que guérir » doit-il se dire...

L’histoire ici racontée sert d’avant-propos à l’événement de l’année 2012 chez l’éditeur Marvel : Avengers Vs. X-Men. Le mutant Cable est le personnage principal de cette histoire, un personnage notamment connu pour être le fils du X-Men Scott « Cyclope » Summers et d’un clone de Jean Grey (Madelyne Pryor).

Depuis son apparition dans les années 1980, il a beaucoup voyagé dans le temps et vu (mais aussi corrigé) nombre de futurs apocalyptiques. Pourtant, rien ne l’a préparé à ce qu’il allait cette fois-ci découvrir durant ses pérégrinations : sa fille adoptive, Hope, allait mourir de la main des Avengers dans un temps proche !

Il faut savoir que l’héroïne en question est considérée par l’espèce mutante comme la seule capable de lever la malédiction qui pèse sur le genre (aucune apparition d’un nouveau mutant depuis House of M (2005), sauf elle). Nul doute que les sentiments paternels de Cable vont aussi pouvoir assurer la sauvegarde de ses semblables. Au détriment des Avengers, cela va sans dire.

Avengers : X-Sanction – Par Jeph Loeb & Ed McGuinness (trad. Jérémy Manesse) – Panini
Avengers : X-Sanction – Jeph Loeb & Ed McGuinness © Panini

Jeph Loeb nous invite donc à suivre la traque par Cable des principaux Avengers comme Captain America ou bien Iron Man afin de sauver par anticipation sa fille, une traque assez ambiguë nous devons bien l’avouer.

Même si il est diminué par un état de mort imminente, Cable se frotte aux Avengers sans compromis et le résultat est étonnant. D’un côté, les stratagèmes de Cable pour battre chacun des Avengers sont assez plaisants à découvrir, mais d’un autre, on reste constamment étonné à la lecture de ce titre devant la facilité qu’a le mutant à défaire des adversaires supposés être les plus puissants de la Terre.

De plus, le court format de cette aventure met surtout l’accent sur les motivations de Cable durant cette mission, ce qui donne parfois l’impression que les séquences d’action sont très expéditives et donc peu rassasiantes à ce niveau là.

Autre problème qui se pose, le lien entre le titre de l’album et son contenu : bien que portant le nom des Avengers, Jeph Loeb nous propose davantage une histoire digne des X-Men qu’autre chose.

Les lecteurs avides d’aventures avec les Avengers en seront pour leurs frais avec cet album : certes, ils verront la plupart de leurs héros, mais ce sera dans une bien sinistre posture car ils subissent davantage les événements qu’ils ne les provoquent. Et puis, quand on découvre la chute, importante, pour le personnage de Cable, on se convainc facilement que cette lecture se destine davantage aux amateurs des aventures mutantes qu’à ceux des Avengers...

Toutefois, le trait du talentueux Ed McGuinness permet de donner un certain charme à l’ensemble, notamment lors des brèves séquences d’action de cette rencontre musclée ; ce qui permet à Avengers : X-Sanction d’avoir au final quelques atouts pour attirer votre attention (notamment si vous avez apprécié Avengers Vs. X-Men et que vous souhaitez creuser la question de ce tournant pour l’éditeur Marvel).

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet ouvrage sur Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Jeph Loeb qui devait payer ses factures, Mc Guinness qui double le quotas de muscles du corps humain, préquelle du pire corssover de Marvel depuis Secret Invasion. Un nanar pas du tout sympathique et non vendu avec la boite de dragées Fuca qui va avec.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 25 février 2014 à  21:34 :

      Loeb doit sa célébrité à son complicité avec Tim Sale, alors que Mac Guinness la doit à son graphisme comics, matiné de manga et d’hypertrophie musculaire. Pas de quoi se relever la nuit, certes....mais pas non plus de quoi user de dragées Fuca, même si vous restez libre du propre choix de vos intestins. Ces auteurs sont quand même des stars !

      Répondre à ce message

      • Répondu par Antoine Boudet le 27 février 2014 à  06:29 :

        Ils sont des stars, mais pas des vaches sacrées. Faut arrêter d’être complaisant et une merde avec de la chantilly dessus aura toujours un gout de merde.

        Loeb ne se foule pas. Certes il n’a que quatre numéros et il reprend son schéma narratif qui a fait de lui un auteur bankable. Le seul problème, c’est que Cable et les Avengers ne sont pas Batman, juste un prétexte pour détruire une nouvelle fois une ville tirée au hasard sur la carte des USA. On est aux antipodes même des histoires de détective qu’ils nous a pondu, et, au final, X-Sanction n’apporte rien et surtout, ne sert à rien.

        Mc Guinness, quand à lui, est la caricature même du dessinateur des années 90. S’il n’avait pas un chouilla de talent, il serait juste un simple yes man comme Rob Liefeld, tout juste bon à dessiner du muscle sans trop réfléchir. Or, Guinness fait exactement ça en quatre numéros et au final, enfonce un peu plus cette "introduction" à AVX.

        Donc oui, on peut dire que c’est une purge tout en restant objectif, c’est la base même de ce qu’on fait ici. Si on commence à biaiser notre avis pour faire plaisir à certains lecteurs ou éditeurs, autant arrêter et devenir comptable.

        Répondre à ce message