BD Boum de Blois, de Baru à J.C.Denis !

24 novembre 2007 0 commentaire
  • L’édition 2007 de BD Boum, qui s'est tenue le weekend dernier, restera parmi les bons crus. On y a encore privilégié la mise en valeur des auteurs et de leurs travaux au moyen d’expositions de grande qualité. Les organisateurs persistent dans leur volonté d’animer un festival citoyen, pédagogique et convivial. Un rendez-vous devenu incontournable.

Pari gagné encore cette année avec plus d’une centaine d’auteurs invités et un public de tous les âges au rendez-vous du 16 au 18 novembre dernier.

Baru, invité vedette cette année était à l’honneur notamment à travers une magnifique rétrospective à la Maison du Loir et cher. Les retardataires ont d’ailleurs jusqu’au 9 décembre pour (re)découvrir les planches d’un auteur à la fois discret et chaleureux et dont l’œuvre s’inscrit dans une démarche plus intime et personnelle qu’il n’y paraît à première vue. La mémoire ouvrière, l’enfance et le sport restent ses thèmes favoris pour mettre « le populo en BD », chose faite à Blois dans cette belle présentation. L’auteur des Années Spoutnik cède néanmoins la place à Jean Claude Denis, Grand Boum 2007 qui sera en conséquence l’invité d’honneur l’année prochaine.

BD Boum de Blois, de Baru à J.C.Denis !
Baru Grand Boum 2006

Parmi les nombreuses expositions présentées, on retiendra tout particulièrement celle consacrée à Olivier Boiscommun, à l’occasion de la sortie de Pietrolino, scénarisé par Jodorowsky, album dont nous avons déjà dit ici tout le bien qu’il fallait en penser. BD Boum propose une mise en scène particulièrement réussie de l’univers du dessinateur. Organisée dans le cadre de la bibliothèque Abbé Grégoire jusqu’au 12 janvier 2008, cette présentation du travail de l’auteur d’Anges ou du Livre de Jack est le fruit d’une étroite collaboration entre Bruno Génini, le directeur du festival, William Gohet et Philippe Courtaud. Non seulement cette scénographie permet d’apprécier pas moins d’une centaine de planches mais elle fût aussi l’occasion de décliner l’univers de ce jeune auteur sous différents aspects : animation par l’école du Cirque, maquillage à la manière des personnages de Pietrolino, intervention du dessinateur auprès du jeune public, etc.

Pietrolino à l’honneur !

Dans la lignée des grands mouvement de décentralisation, la rédaction de Fluide Glacial avait décidé d’effectuer son bouclage dans la capitale du Loir et Cher. Une façon conviviale pour l’équipe des éditions Audie d’aller à la rencontre d’amis, de lecteurs, d’amateurs d’umour et bandessinées puis...d’arroser cela comme il se doit ! Solé, Frémion, Chauzy, Léandri et les autres ne s’étaient apparemment pas fait prier pour faire le déplacement ! Nul ne doute que ce moment restera dans les mémoires des Blésois et de quelques autres !

Baru et Solé pendant le bouclage de Fluide

Si le festival ne dure que trois jours, une fois les expos démontées, les auteurs et les éditeurs repartis, la ville continue de vivre au rythme de la BD. En effet, tout au long de l’année des actions pédagogiques se poursuivent dans les écoles. BD Boum est aussi à l’origine de productions éditoriales originales ; les travaux réalisés au cours du festival se traduisent par l’édition d’un albums collectifs, après Paroles de taulards, Jeunes, des nouvelles de la cité, Paroles de Tox, cette année Paroles sans papier sortira prochainement chez Delcourt.

Pas de festival sans palmarès et Blois n’échappe pas à la règle ! Outre le grand prix pourJC. Denis, plusieurs ouvrages ont été primés parmi lesquels on relèvera Trois Ombres de Cyril Pedrosa édité chez Delcourt (Prix de la Nouvelle République) ; Ma maman est en Amérique d’Émile Bravo et Jean Regnaud chez Gallimard, Riad Sattouf est lui récompensé en tant que scénariste (Prix Jacques Lob). Enfin le prix du conseil général a été attribué à l’Envolée sauvage de Galandin et Monin aux éditions Bamboo.

Festival militant, pédagogique et citoyen Bd Boum entame sa 25ème année avec enthousiasme. L’association vient en effet de renouveler sa convention avec la ville de Blois pour les cinq prochaines années, une raison de plus pour toute l’équipe de Lisa Gaillard et Bruno Génini d’envisager l’avenir avec sérénité et optimisme.
Rendez-vous donc en 2008.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?