Newsletter ActuaBD

Bamboo : Avalanche de printemps !

  • Parallèlement au succès critique de sa collection réaliste Grand Angle, l’éditeur des Profs reste fidèle au créneau qui fut à l’origine de son succès: la BD d’humour tout public.
Bamboo : Avalanche de printemps !
Dès le premier tome, le chantier n’avance pas ! Par Olis
Edtions Bamboo.

Avec l’arrivée des vacances, le farniente et la décontraction sont à l’ordre du jour. Longs week-end et petites semaines incitent parfois à des lectures faciles, pas trop « prises de tête », à l’ombre du nouveau parasol ou... pour se consoler d’un printemps pourri.

Fortement influencée par la ligne éditoriale de Marcinelle, à l’origine des grands succès des éditions Dupuis, Bamboo continue de développer son secteur de prédilection usant d’un graphisme sans véritable audace mais toujours efficace qui reste au service d’un humour bon enfant « passe partout ».

Petite sélection printanière !

Au terme des repas de famille, on se plongera dans la nouvelle série de Wozniak et Cazenove (qui publie aussi ces jours-ci le second tome des Fondus de la moto en compagnie d’Hervé Richez et Bloz) consacrée aux… belles-mères ! Comme quoi, l’éditeur ne néglige aucun aspect de la vie en société.

Jean-Michel et Anne Sophie forment un couple sympathique moderne un peu chic, mais pas trop. Contraints d’attendre la fin de la construction de leur pavillon, les voilà obligés de loger chez les beaux-parents ! Promiscuité, conflits de génération, repas du dimanche, omniprésence de la belle maman etc… Tout y est !

Triple Galop - Par Du Pelloux
Editions Bamboo

Les situations décrites par le tandem Cazenove (scénaristes des Pompiers, de Auto école, ou des Gendarmes), et Olivier Wozniak (un ancien de Spirou passé par Fluide Glacial) sont plutôt bien vues et finalement pas si caricaturales pour qui a déjà vécu ce genre de situation.
Une nouveauté plutôt réussie à suivre !

Après Les Gendarmes et autres fonctionnaires, Olis, nouveau venu chez Bamboo (mais ayant déjà travaillé sur Le Garage Isidore pour Dupuis) propose une immersion dans le monde merveilleux des travaux publics avec ce premier tome : le chantier n’avance pas ! Les gags fidèles à la tradition du genre s’enchaînent sur fond de béton, de grues et de bétonneuses. Aucun des états d’âmes de Casper, Bernie ou Fredo (tous coiffés de leurs casques de chantier) ne nous est épargné. Si toutes les situations ne cassent pas des briques, l’album se lit agréablement grâce à un dessin bien maîtrisé, dans une veine classique mais efficace. À lire pendant les travaux de printemps.

De son côté, Du Peloux poursuit son exploration du monde équestre. Série plus hippique qu’épique mais bien dessinée, la série Triple Galop s’inscrit tout à fait dans une ligne éditoriale conforme à l’esprit Bamboo : avalanche de gags, public ciblé, humour parfois téléphoné. Tous ces ingrédients continuent de fonctionner pour une série qui atteint tout de même son cinquième tome. Preuve d’un succès qui va bien au delà des haras ou des champs de course !

Hercule par Yannick
Editions Bamboo

Pour les plus jeunes Bamboo joue à la fois la carte de l’ancien et du nouveau. L’ancien, c’est évidemment Hercule, l’un des chats les plus célèbres de la BD française, archétype félin de l’antihéros. L’ancien compagnon de Pif le chien a repris du service sous la plume de Yannick et vit désormais des aventures de facture assez classique, mais en solo ! Ce recueil de gags repose sur les recettes du genre : stéréotypes, dynamisme exacerbé, avalanches d’effets ponctuée de jeux de mots faciles. Rien de bien nouveau sous le soleil avec ces « Sparadraps en folie » qui ne parviennent tout de même pas à nous faire oublier les grandes heures de nos vieux Pif Poche !

Gullia, de la télé à la BD.
Editions Bamboo

Autre nouveauté, le premier tome des aventures de Gullia, nouvelle série inspirée du dessin animé diffusé par la chaîne Gulli. Dans ce premier tome, Cazenove associé à Frédéric Vervisch remarqué par Assassination (chez Carabas) et la série Chinn chez Bamboo, entraine ce sympathique personnage protecteur de la nature au look délicieusement métissé, dans des aventures au bout du monde. La petite bande parcourt le monde (ou son quartier) à la poursuite des méchants !
Nouvelles technologies et écologie font bon ménage dans ces histoires où statuettes volées, de temple aztèque oublié, et grotte préhistorique servent de prétexte à des récits dynamiques et trépidants. Tout l’arsenal de la grande aventure tout public est rassemblé dans ces courts récits de 8 à 10 pages qui, sans être très originaux, parviendront peut-être à séduire le (très jeune) public du dessin animé.

Si j’étais grande... je serais star par Ridel -
Editions Bamboo

Pour d’autres, la grande aventure, c’est peut-être de devenir... star ! C’est du moins le parti-pris de Curd Ridel et de son héroïne dans son nouvel album de la série "Si j’étais grande...". En recyclant astucieusement tous les clichés attachés au star-system à travers les yeux d’une sacrée chipie à l’imagination débordante, l’auteur nous livre une série de gags plutôt bien menés et selon un angle original. Parents, adultes et amis de la fillette sont les souffre-douleur de l’incroyable gamine. Moderne dans ses lignes et ses couleurs, le graphisme, simple et d’une grande lisibilité, est plein de fraicheur. Un premier album intitulé Si j’étais grande je serais... Maman (chez le même éditeur) fonctionnait déjà sur la même veine avec autant de bonheur ! On attend désormais la suite : « Si j’étais grande...je serai belle-mère » ?

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Bamboo : Avalanche de printemps !
    17 mai 2010 18:55, par Mikekafka

    je déteste ces produits bd’s à l’humour à 10 balles .. et celà me fait mal au ventre de les voir de plus en plus présents dans les rayons
    ... on ne lutte décidement pas contre le nivellement de la culture . La bd en était jusqu’à présent relativement épargné mais ce n’est plus le cas ... c’est au kilo que celà se vend au rayon bd ...
    Zut !

    Répondre à ce message

    • Répondu le 18 mai 2010 à  06:48 :

      Que ça vous plaise où non, la culture populaire est un véritable genre...Et la bd n’était pas "relativement épargnée", le côté populaire était même la base de sa création... Cette forme de bd s’adresse à un certain public que je trouve détestable de mépriser sous prétexte qu’il ne correspond pas aux critères culturels que prône Télérama...

      Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD