Bande Dessinée Internationale N°1 - Juillet 2004

29 juin 2004 2 commentaires
  • Décidément, la BD se bouscule dans les kiosques ces temps-ci. Après le lancement de [Bédéka->http://www.actuabd.com/article.php3?id_article=1540], la relance de [Pif gadget->http://www.actuabd.com/article.php3?id_article=1549], le lancement du [journal people de la BD « Bandes Dessinées Magazine »-> http://www.actuabd.com/article.php3?id_article=1515], voici « Bande Dessinée Internationale ». Un curieux journal en vérité.

Ce mensuel s’ouvre sur une sorte de manifeste intitulé « philosophons gaiement... » qui défend la thèse que la philosophie s’est réfugiée au 21ème siècle dans la bande dessinée quotidienne. Pourquoi pas ? Le sommaire est composé de BD d’humour et de très peu de rédactionnel, si l’on excepte une interview, intéressante, de Claire Brétécher qui prête son joli minois (elle a toujours été jolie) à la couverture. Dans l’interview, elle se défend d’être une moraliste, encore moins une philosophe. Quelques planches de la dessinatrice rappellent son inégalable talent.

Le reste du sommaire est vraiment curieux. On y trouve accolés, sans vraiment de logique, des BD de toute époque et de tous horizons, sans appareil critique, ni explication. Ainsi la BD anglaise Andy Capp de Reg Smythe, créée dans les fifties côtoie-t-elle du Carl Barks signé Disney daté des années quarante, Pif le Chien d’Arnal daté des années soixante, du Pim Pam Poum de Knerr début du 20ème siècle, et des dessins fin 19ème d’Emmanuel Poiré, dit Caran d’Ache, dont nous vous avons dit dans ces pages tout ce que nous en pensons.

Pourtant, l’idée est brillantissime. Sans avoir ouvert le magazine, j’ai rêvé, l’espace d’un instant, retrouver le Charlie Mensuel auquel Le Collectionneur de BD rendait récemment hommage dans lequel on retrouvait Les Peanuts de Schultz comme les Freak Brothers de Shelton.

Il y a un peu de cela dans ce mensuel sympathique qui respire la passion mais qui, hélas, suinte aussi l’amateurisme. Pour l’instant, il promet plus qu’il ne tient. Espérons que le deuxième numéro effacera les manques un peu criards de la première livraison.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Bande dessinée internationale. En kiosque. 5€.

Ce journal peut être commandé chez
PressedeFrance

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Bande Dessinée Internationale ressemble au premier magazine de Bande Dessinée pour quinquas. Ca ne rajeunie personne, mais c’est surprenant ! Souhaitons lui de s’améliorer radicalement (quelques articles introductifs aux strips font par exemple cruellement défaut) et de conquérir un vrai public qui deviendra plus attentif à ce qui se passe en librairie.

    Répondre à ce message

    • Répondu par xavier lancel le 13 juillet 2004 à  23:27 :

      Franchement, pour avoir acheté le premier numéro sans attente particulière, je peux dire que je me demande bien qui achétera le n°2 après avoir "lu" le 1.

      Répondre à ce message

    • Répondu le 20 septembre 2004 à  15:29 :

      MOI !

      Répondre à ce message