Banquiz - Par Jorge Bernstein & Witko - Pataquès - Delcourt

12 juin 2021 0 Albums par Charles-Louis Detournay
Éditeur : Delcourt
  • La caustique collection Pataquès de Delcourt dirigée par James accouche d'un nouveau titre improbable : un délire associé à l'urgence du réchauffement climatique et à l'élection de l'Empereur des manchots. Pas toujours très fin, mais certainement drôle.

Pour faire taire une climatologue de renom qui alerte sur la fonte des glaces, le président américain l’envoie en Antarctique. Faute de budget, elle écope d’une équipe de bras cassés : un militaire sénile, un ado en stage de 3e et deux candidats de télé-réalité.

Et, pour rentabiliser l’opération, cette mission sera diffusée à la télé. En dehors de la rigueur du climat, il leur faudra également parvenir à cohabiter avec les manchots. L’Empereur de ces derniers sent d’ailleurs qu’il est en perte de popularité, surtout depuis que le peuple demande des élections. C’est dans ce climat instable (politiquement et scientifiquement parlant) que notre équipe ultra hétéroclite débarque sur le sixième continent, accueillie par un manchot mariachi. Ben oui, il faut bien s’adapter aux changements climatiques pour faire venir les touristes !

Banquiz - Par Jorge Bernstein & Witko - Pataquès - Delcourt

Réaliser une bande dessinée humoristique sur le réchauffement climatique, il fallait oser. Et les auteurs Witko et Jorge Bernstein ont audacieusement relevé cette gageure. Le scénario de Jorge Bernstein ne manque tout d’abord pas de piquant, en présentant des scientifiques alarmés qui balancent des chiffres et des théories que les grands de ce monde ne comprennent pas. Enfin, lorsque ces grands dirigeants sont représentés par Donald Trump, on part avec un exemple plus alambiqué que les autres. Le concept de télé-réalité démontre également la vision court-terme de ce qui intéresse les classes populaires sans nullement attaquer de front les uns ou les autres.

Le récit aurait néanmoins pu tourner en rond sans ce concept complémentaire de l’empire des manchots qui s’adapte bien trop vite au changement climatique. Leur consumérisme nous renvoie bien entendu au nôtre, mais en l’incarnant avec des animaux pleins de dérision, les auteurs évitent l’attaque directe pour laisser la place à l’humour.



L’album se lit effectivement au premier degré avant tout. Le récit comporte quelques passages d’humour parfois un peu lourd, mais il propose en continu quelque cent pages, pour la plupart composées d’un gaufrier de quatre cases, comportant à chaque fois une chute humoristique. Une construction dont la complexité de la mise en œuvre ne se ressent pas à la lecture, et impulse un page turner ultra-efficace qui motive le lecteur pour lire en détail chaque bulle, l’album étant globalement plus dense que d’autres plus légers de la même collection.

Witko a trouvé le dessin coloré qui convient parfaitement au récit. Ses manchots sont aussi expressifs que drôles, et s’adaptent parfaitement au côté déjanté imaginé par son scénariste. Les personnages se reconnaissent au premier coup d’œil, ce qui permet une lecture rapide et fluide malgré le nombre de situations différentes présentées.

Avec Banquiz, on rigole de nos peurs et de nos travers, tout en prenant un recul nécessaire au sujet d’une situation tragique qu’on ne peut pas ignorer. 9,95 € d’humour pour un univers aussi riche que surprenant, c’est banco ! Euh... C’est Banquiz !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

Cultura BDFugue FNAC Amazon

Illustrations : © Éditions Delcourt, 2021 – Jorge Bernstein - Witko