Barbe Rouge - Les Secrets d’Elisa Davis - 2e Partie - Par Perrissin & Bourgne - Dargaud

12 juillet 2004 0 commentaire
  • {Barbe Rouge} fait partie des séries mythiques des éditions Dargaud, à l'instar de {Blueberry}. Créée par le maître de l'aventure feuilletonesque en bande dessinée, Jean-Michel {{Charlier}} et par Victor {{Hubinon}}, le destin du démon des Caraïbes est aujourd'hui repris par deux jeunes auteurs. Le deuxième tome du {Secret d'Elisa Davis} marque ainsi leur quatrième album pour cette série...

Le Chemin de l’Inca, marquait la fin des aventures de Barbe Rouge. Le célèbre pirate tombait dans une abîme dans de tristes circonstances... Le vieux démon y était laissé pour mort. Perrissin et Bourgne nous content aujourd’hui les aventures du fils de Barbe Rouge (Eric), et des fidèles compagnons d’armes de son père (Baba & Triple Pattes). Ils avaient également mis en scène Andy, une jeune femme au caractère bien tranché. Les deux tomes du Secret d’Elisa Davis relatent plus particulièrement les liens qui unissent le pirate à Andy...

Dans leur fuite pour échapper aux Indiens Chocos, Eric, Anny, Baba et Triple Pattes sont bientôt séparés et se perdent dans l’épaisse forêt. Des soldats espagnols arrêtent Eric et Andy. Ils les conduisent à Porto Bello. La cité est en ébullition depuis qu’une escadre anglaise a été signalée au large.

Les prisonniers sont enfermés dans une cellule du fort. Pour s’occuper l’esprit, Anny entreprend de raconter la suite de sa rencontre avec Barbe Rouge, quand elle n’était encore qu’Elisa Davis : décidée à suivre le destin de ses deux mères, les fameuses Mary Read et Ann Bonny, elle parvient à se glisser parmi le nouvel équipage du Faucon Noir. Baptême du feu au large des côtes normandes. Elisa découvre la réalité de la piraterie : pas de quartier !

Le récit concocté par Perrissin est dans la lignée de l’œuvre de Jean-Michel Charlier. Le jeune scénariste privilégie l’aventure et le feuilleton, tout en exploitant les caractères des personnages, et surtout leurs psychologies. Au fil des albums, ils prennent plus de relief, plus de vie...

Le graphisme élégant de Marc Bourgne accompagne avec minutie cette série, même si l’auteur a pris le parti de ne pas trop se soucier des réalités historiques...

Une reprise réussie, tout simplement !

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?