Bastien Vivès, prix des libraires pour « Polina » (Kstr, Casterman)

20 mai 2011 10 commentaires
  • On n’est pas plus surpris de retrouver Bastien Vivès à nouveau primé par un jury de bande dessinée, qui plus est de libraires, pas franchement réputés pour leur aventurisme. Par ses choix atypiques et ses prises de risque audacieuses, Vivès a su imposer sa marque en seulement quelques années au point de devenir, à 27 ans, la figure marquante de sa génération.

Bastien Vivès, prix des libraires pour « Polina » (Kstr, Casterman)De Polina, David Taugis avait écrit dans nos pages : « Grâce à une narration d’une formidable fluidité, Bastien Vivès nous entraîne dans la vie d’une danseuse atypique, dont on suit l’émancipation artistique avec un intérêt permanent. S’attachant aux mouvements, avec une précision délicate, et aux regards, si justes, le dessinateur néglige souvent certains autres détails, notamment les décors.

Avec Polina, nouveau cap dans la jeune carrière de Vivès, on peut désormais attendre des œuvres très différentes, qui garderont probablement ses qualités particulières : une grande force d’émotion avec un art inné de la retenue. »

« En seulement quatre ans, Bastien Vivès s’est imposé comme l’un des auteurs phares de la nouvelle génération. dit un communiqué du GLBD, Avec Polina, il franchit encore un palier, mettant son dessin virtuose au service d’un récit puissant autour de la création artistique, mais aussi de la transmission et de la relation maître élève… Pendant toute une année les librairies des réseaux Canal BD et Album soutiendront l’auteur et le livre primé et mettront à leur service l’ensemble de leurs supports de communication. L’ambition de ce Prix : promouvoir la diversité de la Bande Dessinée et encourager la liberté de ses créateurs. »

Le jury n’a pas dû avoir une tâche facile car sa trilogie Pour l’Empire qui s’achève aussi cette année est également remarquable.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
10 Messages :
  • Aucun rapport mais vous n’avez pas de "case news" , mais Jeff catherine Jones est morte .Grand(e) dessinateur(trice)américain , de fantasy ,de SF , du même calibre que Frazetta ...

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Pour information, l’ALBD n’existe plus depuis 2007.

    Il s’agit aujourd’hui du GLBD, Groupement des Libraires de Bande Dessinée, dont les adhérents coopérateurs défendent la bannière Canal BD Librairies. Dont acte...

    Et pour ce qui est des libraires "peu réputés pour leur aventurisme", nous vous laissons juge de ce point de vue, qui, à notre humble avis, est démenti par l’offre éclectique et exhaustive proposée tous les jours par les libraires spécialisées et ce, tant en terme d’auteurs, que d’éditeurs.
    Cela, sans parler des lauréats des années précédentes du Prix des Libraires, bien entendu...

    Enfin, nous vous confirmons que le vote fut serré, eu égard les nombreux excellents titres de l’année passée.

    Merci pour votre compte-rendu.

    Bruno Fermier
    Canal BD Librairies

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 20 mai 2011 à  17:34 :

      Nous avons corrigé le sigle. Pour ce qui est de notre opinion sur les libraires, j’espère bien que vous nous la laissez.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Florent Salvador le 20 mai 2011 à  17:56 :

        Juste pour savoir, pourquoi des libraires peu aventuristes voteraient pour un auteur atypique ayant pris des risques... c’est antinomique non ?

        Répondre à ce message

        • Répondu par antinomique le 20 mai 2011 à  23:59 :

          ...parce qu’ils ont voté pour un auteur dont la réputation est largement acquise.

          Répondre à ce message

    • Répondu le 21 mai 2011 à  01:14 :

      Merci M. Fermier de défendre la diversité culturelle de nos librairies !

      Répondre à ce message

      • Répondu le 21 mai 2011 à  11:16 :

        Libraires qui mettent souvent en avant le même style de bd ces derniers temps. Bravo, les gars, le réveil va être rûde.

        Répondre à ce message

      • Répondu le 21 mai 2011 à  13:23 :

        de quelle "diversité culturelle" parlez-vous ? Je ne vois pas trop de différences avec les librairies Album, Bulles Café, voire les rayons BD de la Fnac et de Virgin !

        Répondre à ce message

  • Prix amplement mérité, cet album est sublime. Bastien Vivès est un as de la narration, c’est fluide, parfait, on comprend tout sans que ce soit explicatif, c’est une leçon de bande dessinée. J’ai fini la lecture les yeux humides.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Simonian le 3 juillet 2011 à  16:05 :

      Je suis navré d’être contre courant mais Polina m’est complètement tombé des mains.

      Répondre à ce message