Batman Arkham : Double-Face - Collectif - Urban Comics

31 mars 2021 0
  • Autrefois visage radieux de la justice et de la droiture à Gotham City, l'ancien procureur général Harvey Dent est aujourd'hui plus connu sous le triste nom de Double-Face. À l'image de son visage atrocement défiguré, l'ex-allié du Chevalier noir exerce désormais une parodie de justice basée sur le hasard. Adversaire mythique de Batman, l'homme aux deux visages occupe une place à part dans le panthéon des vilains de Gotham City et, en ce début d'année 2021, Urban Comics nous propose de nous immerger dans l'histoire dramatique de ce Jekyll & Mr. Hyde moderne...

Cette année semble définitivement marquée du sceau des anthologies chez Urban Comics qui, après la collection Batman Mythology s’intéressant à des lieux (Gotham City, la Batcave) et des figures (Bruce Wayne) de l’univers du Chevalier noir, l’éditeur lance la collection Batman Arkham, dans laquelle chaque tome se penchera sur un des vilains de Gotham. C’est donc Double-Face, l’un des plus anciens adversaires de Batman qui se voit recevoir l’honneur d’inaugurer cette nouvelle collection.

Apparu pour la première fois en août 1942 dans les pages de Detective Comics #66, Harvey Kent - dont le nom, un peu trop proche d’un certain reporter du Daily Planet, sera promptement modifié en Dent - est profondément défiguré par un mafieux lors d’un procès. Homme de loi proche de Batman, Harvey finira consumé par ses propres démons et se lancera dans une vie de méfaits - mais aussi de bienfaits - sous le nom de Double-Face.

Batman Arkham : Double-Face - Collectif - Urban Comics
En 1942, Batman et Robin s’apprêtent à affronter Double-Face pour la première fois dans les pages de Detective Comics #66 !
Dessin ; Jerry Robinson & George Roussos

Apparaissant sporadiquement dans les premières aventures du Chevalier Noir, le personnage au design marquant verra son histoire s’étoffer jusqu’à devenir l’un des adversaires les plus emblématiques du croisé masqué. Porté quatre fois au cinéma sous les traits d’acteurs aussi brillants que Aaron Eckhart (The Dark Knight), Tommy Lee Jones (Batman Forever) et Billy Dee Williams (Batman / The Lego Batman Movie), qui ont donné une résonance encore plus grande à ce personnage, on retiendra aussi ses apparitions dans la brillante série animée de 1992 qui aura marqué de nombreux jeunes spectateurs.

Cet album vous propose de retracer l’histoire de cet adversaire et allié de Batman au travers d’une sélection de récit éclectiques allant de 1942 à 2013. On y retrouve les trois premières apparitions du personnages qui forment une trilogie complète sous la plume et les crayons de Bill Finger et Bob Kane, les deux créateurs de l’Homme Chauve-Souris. Le tout complété par deux autres épisodes - indépendants l’un de l’autre - dessiné par l’inimitable Dick Sprang, artiste dont le style marquera durablement Batman et son univers. Ces cinq épisodes tirés de l’Âge d’Or des comics (1935-1956) formant la première partie de cet album fleurent bon cette époque lointaine et posent les bases du personnage de Double-Face.

Harvey Dent est aujourd’hui un incontournable des adaptations du Chevalier noir.

Arrive ensuite un épisode signé par le tandem culte Dennis O’Neill et Neal Adams qui ont refaçonné l’image du Chevalier noir dans les années 1970 et s’attaquent à Double-Face dans ce numéro #234 de la série Batman.

L’ouvrage nous transporte alors à l’aube des années 1990 où l’univers DC Comics, encore sous le choc de l’event Crisis on Infinite Earths (1985-1986), continue de se réinventer.

Après les origines de son personnage-phare en 1987 dans l’excellent Batman : Year One de Frank Miller et David Mazzucchelli, c’est au tour du reste de Gotham City de voir ses origines remodelées pour un nouvel âge et Harvey Dent ne fait pas exception. Le Batman Annual #14 de 1990 propose donc une modernisation des origines de ce super-vilain et creuse davantage encore son passé, sa relation à Batman et au commissaire Gordon, s’inscrivant dans la même période que le Year One de Miller. Ce récit en reprend d’ailleurs l’univers visuels et les codes scénaristique.

Toujours dans les années 1990, le volume nous dévoile ensuite trois histoires nous immergeant plus profondément dans la psyché tordue du personnage et son histoire tragique. On retient particulièrement un récit en trois parties signé par le grand Matt Wagner et tiré de l’excellente série Legends of the Dark Knight, dont Urban Comics s’amuse à diluer la publication au sein de ses différentes sorties. L’album se conclut ensuite par deux récits plus modernes mais aussi plus anecdotiques - de moindre qualité - mais qui donnent une place de premier plan à l’ex-procureur de Gotham City.

Double-Face et sa galerie de monstres.
Dessin : Matt Wagner

Ce Batman Arkham : Double-Face est donc un très bon volume qui remplit son objectif d’offrir un panorama de l’histoire et les différentes évolutions de Harvey Dent à travers les décennies. Il n’y bien évidemment pas la place pour les récits majeurs que sont The Long Halloween de Jeph Loeb et Tim Sale et The Big Burn de Peter J. Tomasi et Patrick Gleason qui sont parmi les meilleurs récits mettant en scène Harvey Dent et sa transformation en Double-Face, mais la sélection d’épisodes opérée par l’équipe éditoriale d’Urban fait sens. On y retrouve des séries d’époques variées, explorant différents arcs narratifs du Chevalier Noir (Black and White, Legends of the Dark Knight, Detective Comics...), dévoilant petit à petit les multiples facettes du personnage et nous offrant la possibilité de (re-)découvrir des récits signés par les plus grands noms.

Rendez-vous dans quelques semaines pour découvrir le second volume de cette collection, consacré cette fois à la vénéneuse Poison Ivy...

Voir en ligne : Batman Arkham : Double-Face sur le site des éditions Urban Comics

(par Vincent SAVI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Batman Arkham : Double-Face - Bill Finger, Don Cameron, Dennis O’Neill, David Vern Reed, Andrew Helfer, Matt Wagner, J.M. DeMatteis, David Hine & Peter J. Tomasi (scénario) - Bob Kane, Dick Sprang, Neal Adams, Chris Sprouse, Matt Wagner, Scott McDaniel, Bruce W. Timm, Andy Clarke & Guillem March (dessin) - Jerry Robinson, George Roussos, Charles Paris, Dick Giordano, Steve Mitchell (encrage) - Adrienne Roy, Steve Olif, Pat Garrahy, Andy Clark & Tomeu Morey (couleur) - Mathieu Auverdin, Xavier Hanart, Jérôme Wicky & Thomas Davier (traduction) - cartonné - 336 pages - 29,00 € - Urban Comics - DC Nemesis - sortie le 12 février 2021

Contenu VO : Detective Comics #66, #68, #80, #187 (1942 / 1943 / 1952), Batman #81, #234 (1954 / 1971) & Batman Annual #14 (1990), Legends of the Dark Knight #28-30 (1992), Batman : Black and White #1 (1996), Two-Face : Crimes and Punishment (1995), Joker’s Asylum : Two-Face #1 (2008) & Batman and Robin #23.1 (2013) publié par DC Comics

Illustrations : © DC Comics / Urban Comics

  Un commentaire ?