Batman - No Man’s Land T3 - Collectif (Trad. Alex Nikolavitch) - Urban Comics

22 septembre 2014 0 commentaire
  • Après un deuxième volume plutôt consacré aux répercussions extérieures du cataclysme (implication de Superman, de la Justice League ou encore des comparses de Robin), le troisième tome revient aux fondamentaux et nous montre comment la {Bat-Family} étendue tente de reprendre pied dans la ville. Prenant.

No Man’s Land T3 s’ouvre avec le rappel par Batman de ses proches qu’il avait jusque-là tenus hors de Gotham City. Aveu d’impuissance, ou retour à la raison ? : la ville ne pourra être reprise par le seul Chevalier Noir menant une nouvelle croisade solitaire. Outre Huntress et Azrael, déjà sur place, revoilà Nightwing, Robin et même Catwoman. Sans compter une évolution du cas de la nouvelle Batgirl, entre révélation et prise de relais.

Tout cela donne quelques récits, de diverses longueurs, globalement de très bonne facture. Azrael mène son combat contre le crime, mais surtout contre ses propres pulsions. Nightwing sera lui chargé de reprendre la prison de Blackgate tandis que Batman tentera de comprendre ce qui se passe dans le parc Robinson, antre supposé de Poison Ivy.

Batman - No Man's Land T3 - Collectif (Trad. Alex Nikolavitch) - Urban Comics
Batfamily : rassemblement !
Batman No Man’s Land T3 © 1999 DC

Enfin, la renaissance de Gotham sera confiée à Catwoman, confrontée à une bande de mercenaires dont John Ostrander a le secret, au cours d’une mission palpitante qui constitue le point d’orgue, et ménage le suspense, de ce tome.

Outre Ostrander, ce sont d’autres grands noms qui signent ces grandes aventures : Chuck Dixon, Dennis O’Neil, Greg Rucka. Et ces scénaristes savent y faire : ils inscrivent merveilleusement les séries dont ils ont la charge dans le cadre particulier qu’offre No Man’s Land.

La résistance via l’information télévisuelle : faire savoir à l’extérieur comment vivent les gens du No Man’s Land.
Batman No Man’s Land T3 © 1999 DC

Tension, chaos, folie... : Gotham City continue de tanguer, les figures emblématiques du Batverse de s’en donner à cœur joie. Le plus cruel se situant parfois dans de petits détails, de micro-événements, comme ce que content les brefs épisodes extraits de Batman Chronicles.

Du moindre péquin au plus imposant vilain, No Man’s Land continue de brosser un tableau d’une situation de crise à grande échelle assez fascinant.

Catwoman dans ses oeuvres.
Batman No Man’s Land T3 © 1999 DC
Splendide couverture ouvrant l’aventure mettant aux prises Batman, Poison Ivy et Gueule d’Argile
Batman No Man’s Land T3 © 1999 DC

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Batman - No Man’s Land T3. Collectif. Traduction Alex Nikolavitch. Urban Comics, collection "DC Classiques". Sortie le 13 septembre 2014. 352 pages. 28 euros.

Table des matières :
- En dessous de tout, par Chuck Dixon et Staz Johnson (Robin #67).
- L’Assemblée, par Greg Rucka et Mike Deodato Jr. (Batman : Legends of the Dark Knight #120)
- Scratch-Test, par Dennis O’Neil et Roger Robinson (Azrael : Agent of the Bat) #56-57.
- Un petit garçon perdu, par Scott Beatty et Pascal Alixe (Batman Chronicles #17).
- Ne zappez pas, par Dafyss Wyn et Eduardo Barreto (Batman Chronicles #17).
- Crise d’identité, par Chris Renaud et Graham Nolan (Batman Chronicles #17).
- La Grande Évasion, par Chuck Dixon et Scott McDaniel (Nightwing #35 à 37).
- Les Fruits de la terre, par Greg Rucka et Dan Jurgens (Batman : Shadow of the Bat #88, Batman #568, Detective Comics #735).
- La Mission, par John Ostrander et Jim Balent (Catwoman #72 à 74).

Lire les chroniques de :
- Batman - Cataclysme
- Batman - No Man’s Land T1

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?