Newsletter ActuaBD

Batwoman #1 – Par W Haden Blackman & J H Williams III – DC Comics

6 octobre 2011 3 Comics par Antoine Boudet
🛒 Acheter
  • Série attendue depuis quasiment un an, Batwoman pointe enfin son nez après de nombreuses affaires de retard et une attente due au nouveau planning du New 52. En vaut-elle le coup?

Comme toute série du label Batman, tout commence à Gotham City, où une femme à l’air spectral nous rappelant le mythe de la Dame Blanche enlève trois enfants devant leur parents sans défense.

Batwoman apparaît en fracassant la vitre de la pièce pour tenter de sauver les marmots, mais ceux-ci disparaissent tout simplement. La justicière aux cheveux de feu promet alors au parents de retrouver leur progéniture, chose que Batman n’aurait probablement jamais faite.

Batwoman #1 – Par W Haden Blackman & J H Williams III – DC Comics
(C) DC Comics/J.H. Williams III
(C) DC Comics/J.H. Williams III

L’intrigue se recentre alors sur Kate Kane attendant dans le hall d’un commissariat du GCPD (Gotham City Police Department). Celle-ci regarde la photo d’une de ses ex sur le mur, Renee Montoya, l’ancienne Question. Le Detective Sawyer, le nouveau sidekick [1] de Batwoman la rejoint pour une soirée de patrouille. Cependant, celle-ci se révèle trop bavarde et inattentive aux yeux de Kate.

Au même moment, dans les bureaux du Département des Opérations Extranormales (DEO), l’agent Chase est mandatée pour Gotham dans l’unique but de découvrir ce qui s’est passé pendant les événements de Batwoman Elegy. Le visage du commanditaire est alors révélé et ressemble étrangement à Black Mask...

(C) DC Comics/J.H. Williams III

W. Haden Blackman pose les bases de son intrigue sur les enlèvements et les agissements du DEO. Certains éléments d’Elegy sont rappelés mais une lecture de cet arc est préférable avant de se lancer dans cette série.

Au niveau du dessin de J.H. Williams III, rien à redire. Une science incontestable du découpage et de la mise en page. C’est un peu moins fouillé que sur Elegy, mais l’ensemble reste au dessus du panier.

(C) DC Comics/J.H. Williams III

Dans ce fascicule, Batwoman sauve une deuxième semaine vraiment terne. L’intrigue est suffisamment fournie pour nous donner envie de connaître la suite, tout en étant servie par un dessin de Williams III magistral.

C’est avec Batwoman que se clôt la deuxième semaine d’un relaunch du DC Universe en demi-teinte. La troisième semaine s’annonce beaucoup plus sulfureuse...

(par Antoine Boudet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En VO chez votre Comics Dealer

[1Sidekick : partenaire

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Mouais ... C’est bien tout ça mais pourquoi ne parlez-vous QUE des comics américains et donc en langue anglaise ?
    C’est gonflant. Bientôt les mangas en japonais etc ?
    J’aimerais bien que sur ce site (en français) on nous tienne informés des comics qui paraissent dans NOS kiosques (et donc en français). Particulièrement et personnellement, des BATMAN, personnage que j’affectionne particulièrement parmi ces héros aux slip moule burnes visé sur un collant.

    Répondre à ce message

    • Répondu par leel0 le 6 octobre 2011 à  19:34 :

      Peut être simplement parce que beaucoup de traduction vers le français sont mal faites. Ou encore parce que, très logiquement, les comics en VO sortent plus tôt que ceux en VF, ce qui permet au chroniqueurs de ne pas attendre des mois pour pouvoir faire leur critiques. Je signale au passage que peu importe la langue du comics, le dessin, la couleur et le scénario restent les mêmes. De plus, bien souvent, l’anglais des comics ne demandent pas d’avoir un Bac+5 pour comprendre.
      Enfin, je rappelle que le terme "comics" EST un terme américain, si vous voulez du français, ça s’appelle une Bande Dessinée et pour cela il y a tout ce qu’il faut dans les autres rubriques de ce site.
      Pour l’auteur : Pour ce qui est de Batwoman #1, le dessin n’est pas mon style, mais la mise en couleur est vraiment accrocheuse !

      Répondre à ce message

    • Répondu par Michel Dartay le 6 octobre 2011 à  20:59 :

      Je ne vois pas où est le problème. Les comics DC ont été assez peu traduits en France depuis des dizaines d’années. Vous aimez Batman ? Dommage, il reste des centaines de comics inédits en France, que ce soit dans le titre Batman, son grand frère Detective Comics (car plus vieux !), et tous les titres dérivés. Il vaut mieux lire l’anglais si l’on veut avoir une vision d’ensemble !

      Et Batman reste avec Superman le plus connu des super-héros DC. Je ne vous parle pas des autres qui ne sont pas forcément tous des bras cassés ! Le problème de ces longues séries, c’est qu’elles imposent une rotation permanente des auteurs. Donc le moyen y cotoie le pire et le meilleur !

      Maintenant pour ce qui est de tous ces articles consacrés à des premiers numéros : il s’agit d’un pari risqué et d’un évènement historique pour la DC, qui gère d’habitude avec précaution son patrimoine super-héroïque. En redémarrant toutes les séries au premier numéro, DC tente sans doute de rajeunir son catalogue en le modernisant. Elle risque aussi de s’aliéner les lecteurs traditionnels.

      Quoi qu’il en soit, ces comics récents sont parfois difficiles à trouver même en librairies spécialisées parisiennes. Ils ont très bien marché aux Etats-Unis, et ces comics fonctionnent également très bien sur Paris où ils sont parfois difficiles à trouver, deux ou trois jours après livraison. Compte tenu du retard de traduction de DC en France, il est probable que les premiers numéros édités par Dargaud sortiront à la fin du printemps 2012, ou au début de l’été. Et cela m’étonnerait que le nouveau titulaire de la licence traduise l’ensemble des titres.

      Par ailleurs, si vous cherchez des commentaires sur les traductions panini (titulaire de la franchise jusqu’à la fin de l’année), il suffit de regarder sur les nombreux sites français spécialisés, ou sur la page facebook de panini.

      Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD