Bédéthon : Les auteurs de BD se mobilisent pour le Téléthon.

30 novembre 2010 0
  • Créé à Coudekerque-Branche en 2000 dans le cadre du Téléthon, le {Bédéthon} a fait des émules. Cette année auront lieu à Rambouillet le « Bédéthon 78 », à Lomme le « Bédéthon 59 » et à Troyes le « Bédéthon 10 ». Le but de ces trois salons est de récolter le plus de dons possible à destination de l’AFM (Association Française contre les Myopathies).

En tout, quarante auteurs de bande dessinée seront présents le samedi 4 décembre dans les médiathèques de Rambouillet (78) et de Troyes (10) et au collège Jean-Jaurès de Lomme (59). Ils seront une quinzaine à Rambouillet, pour le « Bédéthon 78 », parmi lesquels Michel Blanc-Dumont (La jeunesse de Blueberry), Nicolas Malfin (Golden City) et Vincent Mallié (La quête de l’oiseau du temps). Le « Bédéthon 59 » de Lomme accueillera une vingtaine d’auteurs autour d’Olivier Mangin (L’ultime chimère) ou Vanyda (Celle que je ne suis pas). Le « Bédéthon 10 », pour sa première édition, s’offre une star devenue rare : Olivier Pont (Où le regard ne porte pas) qui viendra avec son complice Georges Abolin.

Une vente aux enchères au profit de l’AFM Téléthon

Les auteurs présents sur les trois « Bédéthon » sont bénévoles : ils paient eux-mêmes leurs déplacements et leurs repas ! De plus, non contents de dédicacer leurs albums, ils offrent des dessins et planches originales destinés à être vendus aux enchères.
D’autres dessinateurs, qui ne pourront pas être présents sur les lieux des salons, ont tenu à participer à l’évènement en donnant eux aussi des originaux : c’est le cas de Christophe Chabouté, Juanjo Guarnido, Patrick Jusseaume ou encore Eric Hérenguel, qui a illustré l’affiche des Bédéthon 2010.

Bédéthon : Les auteurs de BD se mobilisent pour le Téléthon.
L’ambiance familiale et studieuse du Bédéthon 59 de Lomme.
(c) P. Zytka

Lancées à 18 h, les ventes aux enchères des « Bédéthon » seront en liaison téléphonique les unes avec les autres. Les commissaires-priseurs qui les dirigeront sont bénévoles, ce qui garantit que l’intégralité des prix obtenus pour toutes les pièces vendues ira à l’AFM Téléthon. Les trois catalogues sont consultables sur le blog des Bédéthon et sur OpaleBD. Les éventuels acheteurs peuvent laisser leurs coordonnées aux hôtels des ventes concernés, afin d’être contactés téléphoniquement le jour J.

Une gestion transparente

À la générosité des auteurs et des commissaires-priseurs s’ajoute celle des partenaires locaux : les deux médiathèques et le collège qui accueillent l’évènement, les medias régionaux qui assurent la communication, l’agence Café Noir de Rambouillet qui a maquetté l’affiche, etc…
C’est ainsi que, grâce à des frais de fonctionnement nuls, la récolte des fonds est simple et transparente : la totalité de l’argent récolté lors du « Bédéthon » va à l’AFM Téléthon.
Si le produit de la vente aux enchères représente la plus grande partie des recettes, d’autres dons sont obtenus par les dédicaces (droit d’accès aux auteurs à Rambouillet : 7€, ticket pour une dédicace à Lomme : 3 €), par la vente des albums sur place (les libraires reversent tout ou partie de leur pourcentage) ou par la vente de produits dérivés (portfolios, ex-libris, affiches…).
En 2009, le « Bédéthon » a rapporté 4241 €, en 2008 17 900 € (il y avait trois « Bédéthon », comme cette année), en 2007 4590 €, en 2006 16 219 € (dont 7000 pour le seul dessin original de l’affiche, signé Guarnido !) et en 2004 12 184 €.

Le rough offert par Juanjo Guarnido pour la vente aux enchères de Rambouillet
(c) Guarnido & Canales.

Le Bédéthon sur France-Télévisions

Outre les dédicaces et la vente aux enchères, d’autres animations rythmeront le 4 décembre : un débat, la projection du moyen-métrage Les âmes pixellisées, une tombola, une exposition, un atelier d’initiation à la BD…
Et pour la première fois cette année, France-Télévisions s’intéressera à l’évènement en invitant pour en parler, pendant la matinée du 4 décembre, deux des auteurs du « Bédéthon 78 » : Youssef Daoudi (Mayday) et Elodie Koeger (Les îles du vent).
Parmi beaucoup d’autres manifestations caritatives, le « Bédéthon » démontre depuis six ans que les auteurs de bande dessinée ne sont pas coupés du monde réel et savent s’investir concrètement dans les causes qui leur tiennent à cœur.

(par Marc Dacier)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?