Newsletter ActuaBD

Beelzebub T1 - Par Ryuhei Tamura - Kazé

  • Un lycéen violent peut-il devenir le père d'un futur roi des Enfers à tétine ? C'est bel et bien la situation que nous sert ce manga surréaliste totalement loufoque. Accrochez-vous à vos couches, ça va pulser au rayon premier âge !

Oga, dit "le Fou Furieux", est la terreur du pire lycée du département. Un beau jour, alors qu’il est occupé à donner une leçon de politesse - à sa manière - à des petites frappes imprudentes, il repêche un grand type dont le corps se fend soudainement en deux et laisse apparaître un nouveau-né. Oga recueille le bébé, qui se prend aussitôt d’affection pour le jeune voyou, sans savoir qu’il vient d’être désigné père adoptif du fils du Diable. Ce qui signifie qu’il va devoir éduquer un enfant pas comme les autres avant que celui-ci ne réduise l’humanité à néant.

Beelzebub annonce clairement la couleur : cette série sera déjantée ou ne sera pas ! Ici, le Diable Suprême joue aux jeux vidéo et part en excursion en autobus, tandis que son rejeton est équipé d’une vessie qui déverse des flots ininterrompus d’urine à la saison des pluies et balance des décharges électriques dès qu’il se met à pleurer. Sans parler de la situation de départ, à la limite du grotesque, et des autres personnages aux caractères bien trempés.

Ryuhei Tamura mélange action et phénomènes surnaturels dans un grand biberon d’humour. Ça part dans tous les sens, les situations sont souvent ridicules et c’est franchement amusant. On n’a pas le temps de s’ennuyer et les planches sont agréables à l’œil, sans toutefois tutoyer les sommets.

Beelzebub est donc une bonne surprise pour qui aime les œuvres qui ne se prennent pas au sérieux. À noter que l’adaptation en série animée est disponible sur le site Kzplay, le premier épisode pouvant être visionné gratuitement, et que le premier tirage du manga est fourni avec un code promotionnel offrant un mois d’abonnement gratuit à ce service de VOD.

(par Baptiste Gilleron)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD