Beta... civilisations volume 1 - Par Jens Harder (trad. S. Lux)

3 mars 2014 0 commentaire
  • Longue attente pour retrouver un nouveau pavé signé Jens Harder relatant 30 000 ans de préhistoire et d'événements pré-antiques. Bien qu'il s'en défende, l'auteur offre bel et bien un manuel d'histoire universelle, avec des choix assumés, une iconographie jubilatoire, et une bonne dose d'humour intercalée entre de très sérieuses chronologies.

Bienvenue il y a 65 millions d’années. Les dinosaures n’ont pas survécu à des catastrophes climatiques monumentales et la vie se réorganise. Nouvelles espèces, nouveaux espaces.... Et bientôt des mammifères plus intelligents, et qui pourront tenir sur leurs jambes.

Cinq ans pour finaliser le second volume de son œuvre magistrale : Jens Harder, dans son sérieux et son ambition, a magnifiquement peaufiné l’ouvrage. Beta... civilisations nous amène jusqu’à l’antiquité chrétienne, en décrivant essentiellement par l’image des épisodes-clés de la préhistoire, où l’homo sapiens n’apparaît qu’au bout d’une centaine de pages.

Beta... civilisations volume 1 - Par Jens Harder (trad. S. Lux)

Comme pour Alpha, l’esthétique de Harder possède une force inédite : narration toute en virtuosité graphique, en bichromie, avec de rares textes et surtout, encore et toujours, citation d’œuvres contemporaines venant de la peinture, du cinéma, de la BD, de la littérature et de la sculpture (chaque œuvre de référence est scrupuleusement indiquée en annexe). Où nous jubilons de capter les correspondances, les significations, et surtout l’humour et l’engagement de l’auteur. Car Harder présente une vision humaniste de nos civilisations, avec aussi beaucoup d’amertume. Il suffit de voir combien la violence est présente dans ces pages.

Dans les annexes, aussi passionnantes que le récit, Jens Harder explique sa démarche avec clarté : "Ce qui m’intéresse, ce sont donc les mobiles des efforts humains : avidité et curiosité, alliances et rivalités, conservatisme et révolte, la quête de pouvoir et de richesse, mais aussi le besoin affirmé d’échange et de coopération."

Et pour patienter jusqu’au dernier volume, qui couvrira l’ère allant de -300 avant J.C. à nos jours, vous pouvez méditer sur cette citation du sociobiologiste E.O. Wilson, reprise par Harder, expliquant que "si les moyens techniques dont nous disposons aujourd’hui atteignent un niveau quasiment divin, nos institutions sont toujours médiévales et nos sentiments n’ont pas évolué depuis l’âge de pierre."

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?