"Bien normal" de Jérôme Dubois (Cornélius) : le rire à froid

10 septembre 2018 0 commentaire
  • Lassé du quotidien ? Désespéré par votre prochain ? Ennuyé de naissance ? Lisez "Bien normal" de Jérôme Dubois. Son regard acide et son humour noir vous réjouiront suffisamment pour patienter en attendant la fin du monde.

Un bien normal, dans le lexique commercial, est un produit dont la consommation augmente avec la hausse du pouvoir d’achat. Les livres sont, en théorie, des biens normaux. Celui de Jérôme Dubois, édité par Cornélius, comme les autres.

Enfin, pas tout à fait comme les autres. Car le sien a justement pour titre cette caractérisation marketing qui n’intéresse que peu les lecteurs, un titre qui contraste singulièrement avec le contenu, assez éloigné de la normalité. Que ce soit par son graphisme ou par sa causticité, Jérôme Dubois se distingue nettement de la bande dessinée humoristique classique - et nous n’en attendions pas moins d’un ouvrage paraissant chez Cornélius.

Dans ses strips de quatre cases, Jérôme Dubois met en scène des pantins désarticulés par le destin ou motivés par un pur égoïsme. Parents manipulateurs, travailleurs désabusés, observateurs cyniques... Le dessinateur force à peine la réalité pour la faire entrer dans ses cases. Il fait alors apparaître un monde certes drôle, mais de cette drôlerie qui fige, glace voire terrifie.

Quelques traits suffisent à rendre l’expression des personnages un peu raides de Jérôme Dubois. Comme des masques, ils peuvent faire rire mais cachent des visages sans doute perdus, quelque part entre la désillusion et le pessimisme. Finalement, seul le sourire du lecteur sauve l’humanité de la désespérance.

Bien normal est le pendant corrosif, un peu narquois même, de Tes yeux ont vu (Cornélius, 2017, en sélection à Angoulême en 2018). Nous y retrouvons la même réflexion sur l’homme à la fois démiurge et destructeur, sur la solitude inhérente à notre condition et sur l’empathie - et ses limites. Plus léger dans sa lecture mais encore plus sombre dans son propos, Bien normal possède cependant cette pointe d’humour, politesse du désespoir, qui lui permet d’acquérir une dimension cathartique qui aidera peut-être à affronter la terrible normalité de la vie.

"Bien normal" de Jérôme Dubois (Cornélius) : le rire à froid
Bien normal © Jérôme Dubois / Cornélius 2018
Bien normal © Jérôme Dubois / Cornélius 2018
Bien normal © Jérôme Dubois / Cornélius 2018

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Bien normal - Par Jérôme Dubois - Cornélius - Collection Delphine - 64 pages en bichromie - 20 x 15 cm - couverture souple avec rabats - parution le 23 août 2018 - commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC.

Consulter le site de l’auteur.

Lire également sur ActuaBD : "Tes Yeux ont vu" (Cornélius) : Jérôme Dubois modernise le mythe de Frankenstein.

  Un commentaire ?