Big Bill est mort - Par Wander Antunes et Walter TabordaTaborda - Editions Paquet

8 mai 2014 0
  • Amérique, milieu des années 1950 : deux paysans noirs observent leur frère pendu à un arbre de la ferme en attendant la venue du Shérif...

Jim et Buck, modestes ouvriers agricoles cherchent parmi les ennemis que comptaient Big Bill celui qui serait susceptible d’avoir assassiné ce frangin beau parleur, séducteur et peu avare en provocation lors de ces sorties en ville.

Dans ces contrées reculées du sud des États-Unis écrasées par la chaleur, la violence et les préjugés, il ne fait pas bon être noir... Volontiers flambeur et agitateur Big Bill a eu le tort non seulement de coucher avec la femme d’un blanc mais aussi de corriger Chass, un puissant propriétaire terrien particulièrement raciste. Inutile de dire qu’aussi bien dans sa manière d’être, dans ses actes ou tout simplement par sa couleur de peau, le jeune noir s’était constitué parmi la communauté de ce coin paumé de sérieuses inimitiés. Cela a fini par lui être fatal !

Big Bill est mort - Par Wander Antunes et Walter TabordaTaborda - Editions Paquet

En attendant le shérif chargé de relever les indices du crime, le lecteur va non seulement remonter le fil de ce règlement de compte peu ordinaire mais aussi découvrir le quotidien d’un village où les brimades envers les noirs sont monnaie courante. Une situation qui ne semble pas particulièrement inquiéter les autorités locales. Ce qui pourrait s’apparenter à une chronique du racisme ordinaire trouve un second souffle avec l’arrivée d’un couple de fermiers aux idées progressistes ; un événement qui sera à l’origine d’un nouveau déchainement de la violence !

Né au Brésil, Wander Antunes écrivain et scénariste a commencé par travailler dans la publicité et le cinéma avant d’être remarqué au Festival de la BD de Chambéry en 2005, lors de la première publication de cette histoire. Cette réédition permet de parcourir à nouveau (ou de découvrir) cette intrigue policière presque classique qui dresse le portrait d’une société gangrénée par le racisme. En dépit d’une certaine complaisance dans les scènes de violence et le recours à quelques clichés faciles ("mauvais blancs" d’un côté, "bons noirs" de l’autre...), l’histoire fonctionne et captive facilement le lecteur. Bien que l’angle de narration repose sur une succession peu originale de retours en arrière, le procédé correspond bien à la tonalité générale du récit.

Walter Taborda est argentin et a réalisé sa première BD à l’âge de 16 ans. Si Big Bill est mort fut sa première publication en France, il avait déjà travaillé pour des éditeurs allemands et italiens avant de rejoindre les éditions Paquet pour lesquelles il a également produit Malouines, le ciel appartient aux faucons dans la collection Cockpit.

Le graphisme peut paraitre statique de prime abord, mais il s’affirme particulièrement puissant et efficace au service d’un discours pas aussi manichéen qu’il peut paraitre à la première lecture. La mise en couleur de Vance Vaines rehausse la qualité d’un album qui trouve toute sa place au sein de Blandice, une collection qui associe à des récits exigeants une réalisation soignée .

Un bel écrin pour une dénonciation de la discrimination toujours utile !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

© Illustrations Antunes & Taborda – Editions Paquet 2014

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?