Biotope 2 – Par Appollo & Brüno – Dargaud.

11 septembre 2007 2 commentaires
  • Les éditions Dargaud ont publié en janvier le premier album de {Biotope}. L’album mettait en scène une poignée de flics qui débarquaient sur une autre planète, où des scientifiques étudiaient dans leurs bases la faune et la flore d’une terre vierge de toute civilisation. Cette enquête policière dans un vase clos nous avait séduit. Le deuxième album confirme le talent d’{{Appollo}} et de {{Brüno}}.

A la fin du premier tome de Biotope, le commissaire Toussaint était en bien fâcheuse posture. Abandonné en pleine jungle, après qu’une mutinerie ait détruit la base scientifique Biotope, ce flic gras et acariâtre devait se résoudre à se débrouiller tout seul dans ce milieu hostile. Toussaint essaie donc de rejoindre les ruines de Biotope pour y vivre. Il ne comprend pas les raisons de cette rébellion. Il est désemparé et seul, mais trouve quand même un léger confort à sa situation. Le commissaire croise la route d’un scientifique spécialisé dans les insectes et autres larves qui avait quitté la base des années avant les faits. Il vivra avec lui jusqu’au moment où les mutins se rappellent à son bon souvenir…

Il découvre alors les véritables raisons de la destruction de la base Biotope. Les scientifiques voulaient préserver cette planète de sa probable industrialisation par les humains. Après la mutinerie, une partie des scientifiques rebelles s’étaient radicalisés. Toussaint, lui, ne fait que subir les évènements.

Appollo et Brüno signent, dans la collection Poisson Pilote, sans doute l’une des plus grandes surprises de cette année. Cette enquête décalée est audacieuse à plus d’un titre : la narration est simple et fluide ; les personnages sont montrés tels qu’ils sont dans leur grandeur et dans leurs doutes ; le graphisme et les compositions de Brüno allient clarté et élégance.

Dargaud annonce que ce tome marque la fin d’un diptyque. Les auteurs nous laissent donc dans l’interrogation quant au destin de Toussaint. Pourtant, en refermant l’album, le lecteur n’a qu’une pensée en tête : « À quand la suite ? »

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :