Newsletter ActuaBD

Black OP - T2 - par Desberg & Labiano - Dargaud

  • Complexe et palpitant: voilà les qualificatifs adéquats pour cette série {Black OP}, dont Desberg et Labiano nous livrent le deuxième opus. Un album incontournable pour les passionnés de thrillers d'espionnage.

Floyd Whiteman, un ancien de la CIA, mène l’enquête sur les manipulations effectuées lors des dernières élections présidentielles américaines. En effet, des pressions ont eu lieu en Floride sur certains électeurs noirs pour que cet état stratégique bouscule du côté républicain. Au cours de ses investigations, Whiteman retrouve de vieilles connaissances et notamment Vladen Nechkov. C’est avec lui que Whiteman avait monté une opération audacieuse dans les années 60 : pousser la mafia russe à ronger le communisme de l’intérieur. Mais 40 ans plus tard, ce dossier remonte à la surface d’une bien étrange façon...

En 2005, nous vous disions le plus grand bien du premier tome de cette série. La suite ne vous décevra pas. Dans la lignée des romans à la Robert Ludlum ou à la Frédéric Forsyth, Stephen Desberg échafaude une intrigue captivante et ultra efficace. Le scénariste montre une nouvelle fois ses dons d’ensorceleur : il sait garder captif son lecteur, de la première à la dernière page. L’histoire se raconte sur plusieurs temps et les flash-backs s’enchaînent parfaitement, montrant là une très grande dextérité de la part de l’auteur. Chaque tome est un aller-retour entre l’enquête actuelle de Whiteman et ses souvenirs de missions aux quatre coins du globe. Le puzzle de Black OP s’assemble peu à peu : les relations inavouables entre les services secrets américains et la mafia russe ressurgissent, et l’ancien agent de la CIA, supposé mort par de hauts dignitaires, vient déranger les plans de certains...
Cette intrigante galerie de portraits est complétée par le dessin d’Hugues Labiano qui, par son trait, apporte sa contribution à l’intrigue. Les époques et les paysages défilent sans que le dessinateur n’éprouve de difficultés. Il est aidé par les couleurs nuancées et feutrées de Jean-Jacques Chagnaud, une fois de plus magistral.

Black OP est une série compacte, haletante et brillante. À lire absolument pour les amateurs du genre.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD