"Blæk", un collectif de bandes dessinées danoises - Frémok

19 septembre 2003 0 commentaire
  • Peu d'œuvres danoises arrivent jusqu'à nos librairies. Pourtant, le royaume scandinave est bien un pays bédéphile où les bédéastes existent et ne manquent pas de créativité. Cette compilation de petites histoires en est la preuve.

Edité à l’occasion d’une exposition qui s’est tenue cet été à Paris, Blæk a l’ambition de présenter un large panorama des bulles au Danemark. Mission accomplie. Après un premier survol, on est frappé par l’éclectisme des 112 pages en noir et blanc.

Certaines histoires présentent un graphisme underground, mais leur narration reste claire et parfois même drôle. Dans un autre registre, Peter Madsen -pilier de la bande dessinée grand public danoise- offre un récit intimiste et touchant par une succession de décors sans personnage. Pour la surprise, Gordon Smet dont le style évoque Maëster pour un lecteur francophone, éclate ses planches pour un récit muet et dynamique. Hors catégorie, on remarque l’exercice de Thomas Thorauge qui mêle autobiographie et essai à la manière de Scott Mc Loud. Enfin, deux séries de strips aussi désopilantes que caustiques cueillent le lecteur gaulois comme deux ronds de flan. C’est fort, dense et perspicace. Nous ne trouverons rien de semblable chez nous. Pourtant nous en aurions bien besoin…

Le volume est introduit par un indispensable historique de la BD danoise et une biographie de chaque auteur. La maquette de cette présentation aurait pu gagner en clarté et s’enrichir d’illustrations. Mais finalement, que l’on se rassure : Wilhelm et Carla Hansen qui ont fait rêver des millions d’enfants avec l’ours Rasmus Klump (Petzi en français) ont aujourd’hui de beaux héritiers. Ils sont dans Blæk.

Lire un extrait et acheter l’album

(par Laurent Melikian)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?