« Blake et Mortimer à Paris »… et à Bruxelles.

10 novembre 2003 4 commentaires
  • Le centenaire de Jacobs (il est né le 30 mars 1904) se devait d'être célébré. Le Festival International de la BD d'Angoulême et le Musée de l'Homme n'y ont pas manqué qui sont à l'origine d'une exposition-hommage qui aura lieu à Paris du 13 novembre 2003 au 30 avril 2004. Bonne occasion pour faire le doublé belge Geluck-Jacobs l'un de ces week-ends.

Malheureusement, un imbroglio entre la Fondation Jacobs, les éditions Dargaud et le Festival n’a pas permis aux organisateurs de l’exposition parisienne de disposer des originaux. Ce sont donc de très belles reproductions (le quidam n’y voit que du feu) qui adornent les cimaises au milieu des pièces, originales celles-là, issues des collections du Muséum. Sur 1000 M2, Olrik occupera le Salon de Musique laissant à Blake et Mortimer la Galerie des Amériques.

Notons que c’est la première initiative du Festival organisant une manifestation hors des murs de la cité angoumoisine. « Il fallait le souffle de Jacobs pour accompagner cette première initiative du festival qui souhaite s’imposer au-delà des quatre jours de la manifestation comme une marque culturelle et la référence en matière de manifestations ou d’événements axés sur la bande dessinée  » écrit Jean-Marc Thévenet, le directeur du festival dans La Lettre de Dargaud.

Une autre exposition se déroulera en mars 2004 au Centre Belge de la BD, à Bruxelles cette fois. Elle disposera, quant à elle, d’originaux prêtés par la Fondation. Nous irons donc à l’une, puis à l’autre.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Exposition « Blake et Mortimer à Paris » du 13 novembre 2003 au 30 avril 2004, au Musée de l’Homme - Palais de Chaillot, 17, place du Trocadéro, 75116 Paris - M° Trocadéro (lignes 6 et 9) - Téléphone 33(0)1 44 05 72 72 et 33(0)1 40 79 36 00 - Site Web. Ouverture Tous les jours sauf le mardi de 9h45 à 17h15 - Plein tarif 4,57 € / Tarif réduit 3,05 €

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • > « Blake et Mortimer à Paris »… et à Bruxelles.
    10 novembre 2003 10:58, par Ben MacKenna

    Excellente initiative que cette exposition.

    Il est à regretter toutefois que les originaux soient encore invisibles ! C’est comme si le Louvre n’accueillait que des reproductions offset de Poussin... Même de bonne qualité, cela n’a rien à voir (cf. le débat sur les reproductions d’oeuvres d’art qui anime la réflexion sur l’esthétique depuis Lord Ruskin et ses premières collections photographiques).

    C’est le même genre de différends qui empêche la parution du livre d’archives sur "L’Enigme de l’Atlantide" écrit par la Fondation Jacobs (François-Xavier Nève et Philippe Biermé si mes sources sont bonnes)...

    Comme tout cela est dommage ! Les deux ou trois livres précédents de la Fondation Jacobs ("La Guerre des Mondes", "Le Baryton du Neuvième Art" et "Le Dossier Sato 2" étaient excellents.

    Même s’il faut se réjouir de telles opportunités de voir le public associé à des commémorations, je vois en ces difficultés des ombres aux tableaux préjudiciables à l’avenir de ces collections, qui croupissent dans des coffres-forts d’une banque bruxelloise (source : "La Damnation d’Edgar P. Jacobs"). Dommage...

    Répondre à ce message

    • Répondu le 28 février 2005 à  11:32 :

      votre site n’est pas à jour !
      Vous pourriez lire et parler de l’ouvrage paru aux éditions du Céfal : “Chez Edgar P. Jacobs, dans l’intimité du père de Blake et Mortimer” … un suite est prévue = parution dans deux ans
      Vous oubliez aussi de parler de l’exposition en 2004 à Bruxelles au CBBD = plus de 400 originaux que la Fondation a prêtés. À la Chaux de Fonds, en Suisse, la Fondation a également prêté plusieurs originaux pour une très belle exposition… alors !

      Répondre à ce message

      • Répondu par Didier Pasamonik le 28 février 2005 à  13:05 :

        Cher Monsieur,

        Vous réagissez en février 2005 à un article écrit en novembre 2003. Et nous ne serions pas à jour ? Si vous vous baladez sur le site, vous verrez qu’on a parlé de toutes ces expositions (en Suisse, à Angoulême...). Quant à l’ouvrage dont vous parlez, il nous a échappé. Nous n’avons pas cependant la prétention de l’exhaustivité.

        Bédéphiliquement vôtre,

        Répondre à ce message

  • > « Blake et Mortimer à Paris »… et à Bruxelles.
    10 novembre 2003 15:29, par joseph cliveaux

    Le lien "Site Web" dans l’annonce en bas de la nouvelle renvoie au site du Musee d’Histoire Naturelle et pas a celui du Musee de l’Homme.
    Ooops !

    Répondre à ce message

  • Quelle déception !

    Aucune explication (ou très peu), quelques planches (pourquoi CES planches ?), quelques crayonnés, des albums en langue étrangère. Le visiteur s’y perd et ne trouve aucun fil conducteur à cette expo.

    Quel dommage !

    Et pourtant, je suis toujours autant fan de Blake et Mortimer. J’ai en fait l’impression que malgré le batage médiatique fait autour de cette expo, elle n’a de sens que pour les fondus de BDs.

    En plus, il fait une chaleur intenable dans les salles...

    Répondre à ce message

  • Dommage ...
    14 juillet 2004 08:29

    oui dommage car il y avait mieux a faire pour une telle expo. Seuls les connaisseurs apprecieront les quelques crayonnes, et encore ...
    rien de bien explicatif, souvent la meme chose qui revient ( a majorite des crayonnes) parfois meme en double (quel interet ?), ... bref pas vraiment ce qu’on attend d’une expo.
    Je pense qu’il manquait pas mal de choses qui auraient pu etre montrees.
    Et le comble, la librairie est fermee le matin (en tout cas le jour ou j’y suis alle) !! Pas pratique et pas commercant du tout.
    Donc soit on fait une expo correctement, soit on ne fait rien du tout, ca vaut mieux.
    By Jove !!

    Répondre à ce message