Blank Space T. 2 & T. 3 - Par Kon Kumakura - Casterman

Par Guillaume Boutet Très bon 10 juillet 2024 
Suite et fin de cette chronique adolescente en trois tomes, pas tout à fait ordinaire, où la fuite du réel prend une forme singulière. À la fois drôle et cruel, un joli conte qui aborde paradoxalement l'imaginaire de façon très terre-à-terre.

Bien que Sui, élève brillante mais harcelée, s’est liée d’amitié à la lunaire Shoko, son quotidien n’a guère changé. Il faut dire qu’elle préfère taire les brimades qu’elle subit et trouve refuge dans l’étude d’objets de tous les jours. Un hobby étrange qui cache un secret : elle peut créer n’importe quelle chose par la pensée, du moment qu’elle est capable de visualiser la structure et les mécanismes.

Cependant ses créations ont pour particularité d’être invisibles, bien que tout à fait réelles. C’est ainsi que Shoko découvre son secret lorsqu’elle s’abrite de la pluie sous un parapluie qu’elle a créé. Shoko devient alors sa confidente, avec qui elle partage ses créations, mais aussi ses projets, de plus en plus influencés par ce qu’elle vit au lycée.

En effet, Sui se met à étudier les armes à feu et les haches, d’abord pour évacuer ses frustrations, puis dans le projet de détruire le lycée. Shoko s’inquiète, surtout lorsqu’elle apprend que son amie commence à réfléchir à la création d’un être humain. Sui explique qu’il sera son copain, mais Shoko craint qu’elle donne naissance à un tueur en raison de toutes ses idées noires.

© by KUMAKURA Kon / Shôgakukan Creative

En dépit d’une montée en intensité qui semble linéaire, le manga de Kon Kumakura va prendre en réalité plusieurs chemins, s’intéressant à d’autres habitants de la petite ville et à ses légendes. Le jeu entre inconscient et conscient, entre rêve et réalité, s’intensifie au fur à mesure que le récit arrive dans sa phase finale. Le mangaka complexifie son concept et le dernier tome s’avère surprenant à plus d’un égard.

Les sujets sont graves mais le récit ne tombe jamais véritablement dans la dépression et la noirceur : l’humour reste très présent avec une pointe d’espoir et d’optimiste. C’est finalement le message de l’oeuvre, au delà de la fable sur l’imagination sans limite et d’un univers fantastique caché : nous ne sommes jamais totalement seul et nos rêves peuvent nous aider à aller de l’avant.

Une chronique adolescente sur une belle amitié et le mal-être, qui propose une réponse intéressante, onirique mais aussi très terre-à-terre par la vision du monde de Sui et de Shoko, qui aspirent à des choses simples et très concrètes, voire banales. Une façon originale de convoquer l’imaginaire pour une lecture intense, touchante et recélant quelques bonnes surprises.

© by KUMAKURA Kon / Shôgakukan Creative

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782203254879

Blank Space T2 & T3. Par Kon Kumakura. Traduction : Alexandre Fournier. Casterman, collection "Sakka". Sortie le 24 janvier 2024 & le 12 juin 2024. 192 pages & 256 pages. 8,45 euros.

Blank Space sur ActuaBD :
 Lire la chronique du tome 1

Blank Space Casterman Sakka ✏️ Kon Kumakura à partir de 10 ans Fantastique Tranche de vie Japon
 
CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Guillaume Boutet  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD